La guerre est lancée contre Nespresso

Longtemps unique détenteur de la technologie nécéssaire aux dosettes des machines Nespresso, la filiale du groupe Nestlé voit arriver sur ses plates-bandes deux substitus directs.

Annoncé début Mars, c’est Casino qui lance l’offensive avec 5 dosettes marque de distributeur à 28 cents pièce, soit 7 cents de moins que celles Nespresso. Le lancement dans les grandes surfaces du groupe stéphanois ne se fera cependant que début mai.

En revanche, une autre marque nationale, Maison du Café, détenue par le groupe Sara Lee, est plus réactif et propose ses 4 capsules sous la marque L’Or Espresso à 30 cents pièce (2,99€ les 10) et ce depuis le 7 avril.

C’est un vrai bouleversement pour l’emblématique marque de Café Nespresso. Celle-ci avait su créer un univers particulier autour de ce café tellement unique. Au delà de l’aspect économique des autres produits, c’est la variante « distribution » qui est aussi touché. Auparavant unique maître de son circuit de distribution pour les dossettes dans les 17 boutiques ou sur Internet, Nespresso pourra se recharger avec des capsules achetées en grande surface et donc fini l’ambiance magique made in Nespresso.

La société Suisse n’est pourtant pas inquiète. Elle a déposé pas moins de 1700 brevets sur ses dosettes et n’hésitera pas à attaquer la concurrence si sa propriété intellectuelle est attaquée. Face à ses brevets, Ethical Coffee Company, producteur des dosettes compatible sous marque casino, se dit confiant et précise que les précautions ont été prise pour se tenir à l’écart des brevets de Nespresso tout en proposant des dosettes parfaitement compatibles.

Elément technique qui permet de distinguer les 3 produits concurrents et qui permettra peut être aux clients de faire un choix au delà du prix, son emballage. Casino a fait le choix d’un emballage biodégradable en 6 mois en amidon, Nespresso maintient son emballage aluminium tout en poursuivant ses recherches alors que Sara Lee privilégie la matière plastique.

Il reste alors à Nespresso le choix des arômes et l’effet magique de George Clooney pour éviter que Casino et Maison du Café n’atteignent leur objectif fixé à 10% de part de marché chacun.




Il y a 4 commentaires

Ajoutez le vôtre

Laisser un commentaire

*