Le Halal en France

A l’heure où des rayons Halal s’installent en magasin et où les premières pub TV de marques nationales sont diffusées faisons un point sur ce marché au fort potentiel.

Fort potentiel ?

Alors que le Bio pèse en France 3 milliards, le Halal est évalué à 5,5 milliards en 2010 et connait une progression de plus de 10% en 2009, l’année du Comin’ Out. Le circuit des Grandes et Moyenne Surface (GMS) tire une grosse part du gâteau avec plus de 80% des ventes valeur (4,5 milliards) le reste étant le fruit de la Restauration Hors Domicile (RHD). A l’échelle mondiale, ce marché représenterait 500 milliards d’euros et 67 milliards en Europe. La France jouit en effet du très bonne position car elle abrite une large population musulmane.

Les Consommateurs

L’Hexagone compterait 5 millions d’individus pratiquants du principe Halal. Cette population serait en plus grande concentration dans 4 régions : L’Ile de France, PACA, Le Nord-Pas de Calais, Rhones Alpes. Lors de son arrivée en âge de consommation, la 3ème génération a changé la donne. Ceux-ci ont grandi dans une culture de consommation française avec l’achat en supermarché ou la restauration rapide et son à l’origine du développement du Halal en grande surface ainsi que les chaine de restaurant Halal.

Les produits

Source : Solis France

Les Acteurs

Le marché est aujourd’hui encore majoritairement capté par les marques nationales (MN), à l’exception de Casino, les distributeurs sont encore frileux pour se lancer sur ce marché. Le Stéphanois s’est positionner sur ce segment en 2007 et propose aujourd’hui 400 références dont à peine une trentaine sous la MDD Wassila (lancé en 2009).

Depuis un an maintenant, les marques nationales investissent désormais en communication sur des médias de mass. Ainsi Zakia Halal relance cet été une campagne de pub TV sur des chaines généralistes tel que TF1 ou M6.  Isla Delice s’est lui offert des espaces d’affichage sur la capitale. La communication via mass média n’est à ce jour qu’utilisé par les pure players.

D’autres grands groupe alimentaires ont fait le choix de se positionner, c’est le cas de Fleury-Michon, Maggi, Herta, Knorr, Liebig et Panzani. En revanche, c’est groupe ont une difficulté face à leur concurrent exclusif Halal (Dounia, Isla Délice, Zakia …) : leur taux de notoriété est nettement inférieur, de l’ordre de 48% Vs. 82%.

Face à cette massification de la consommation des enseignes spécialisée apparaissent, c’est le cas de Hal Shop ouvert à Nanterre qui prévoit l’ouverture de 2 autres magasins en Ile de France.

Un seul élément reste à clarifier pour faire de ce marché un vrai Eldorado, la question de la certification. Par définition les produits Halal ne doivent contenir aucune trace d’alcool, de porc, et la viande doit provenir d’un animal égorgée par un sacrificateur musulman, sans étourdissement préalable. Or c’est cette dernière notion qui fait aujourd’hui débat et qui suscite la méfiance des adeptes de ce « régime ». Duc, lancé sur le Halal en 2004, a fait le choix de se faire certifié par la mosquée d’Évry (91) pour ce segment qui représente 10% de ses ventes.

Source : LSA N°2144 – Figaro.fr Le marché Halal suscite les convoitise en France, La Grande distribution à l’appétit HalalSolis.




Il y a 4 commentaires

Ajoutez le vôtre
  1. Mohamed Semeunacte

    Ravi de voir que le capitalisme ne connait aucun probleme de « basanitude ».
    Le fait que des grandes marques se positionne sur un marche qu’elles ont toujours délaissé de peur de se voir associé aux musulmans est quelque chose de marrant (d’aucuns diront hypocrite…pour une « personne morale » je trouve pas ca très hallal pour le coût 🙂

    Mais que la mosquée de paris soit devenu un organisme de certification sanitaire… mais bon sang par quel miracle divin c’est arrivé ?

    Bref…merci pour l’article

    Mohamed Semeunacte

  2. Amaury BEAUTRU

    Voici un complément d’information lu ce jour sur la Newsletter LSA :

    SymphonyIRI Group a mesuré les ventes des produits halal gencodés en Hyper et Supermarchés. Le marché annuel des produits gencodés halal est aujourd’hui de près de 140 millions en HM/SM. Le CA annuel sur l’ensemble des produits alimentaires (Epicerie + Frais Libre-service) est de 49,5 milliards d’euros. La part de marché total du halal est donc inférieure à 0,3% des marchés alimentaires PGC. Néanmoins, le marché total des produits halal est estimé à plusieurs milliards avec la prise en compte des produits frais traditionnels (boucherie notamment) et les achats dans les circuits traditionnels. Si le marché du halal est encore faible en GMS, il se développe rapidement.

    Sur la dernière année, le taux de croissance du CA atteint 23% en valeur et 24% en nombre de produits vendus. Les produits halal sont présents, parfois de manière anecdotique, sur près de 60 catégories alimentaires (soit une catégorie sur 3 suivie par SymphonyIRI). Sur 7 familles seulement, la part de marché du halal dépasse 2%. Par ordre d’importance croissante de part de marché : les viandes hachées fraîches, les saucisses fraiches, les panés frais, les produits élaborés de volaille, la viande surgelée, les jambons cuits de volaille, la saucisserie de volaille. Au total, ces 7 familles représentent 70% de l’activité halal.


Laisser un commentaire

*