Réduire le temps d’attente en caisse : la réponse de la Ligne Bleue

Le temps d’attente en caisse en grande surface est l’un des points noirs de ce circuit de distribution. Selon un eenquête publiée par LSA N°2143, 52% des clients déplorent le temps d’attente en magasin. 1/3 renoncerait même à réalisé un achat en raison d’une trop longue attente. Pour ce faire, plusieurs initiatives sont prises par les distributeurs depuis quelques années. Ces techniques lancées à l’état de test se développent dans le parc de la grande distribution.

  • Le passage aux caisses tactiles, censée être plus intuitives pour les hôtes et hôtesses de caisse
  • Les caisses en libre-service : aujourd’hui de plus en plus nombreuses elles représentent la moitié des caisses dans le concept d’Intermarché Express. On parle de cette méthode depuis 2004 mais l’explosion du nombre de caisses dites automatiques est en forte progression depuis 2009. Les clients peuvent désormais scanner eux même leur produits au moment du passage en caisse sans l’assistance d’une caissière. Cette combine ne s’adresse cependant qu’a des petites courses plutôt en panier.
  • Le Scanning : encore très timide, cette technique qui consiste à donner au client une douchette afin de scanner ses produits avant de les mettre dans son chariot est encore en test dans plusieurs enseignes et en cours de développement dans d’autres. Carrefour lance Scan Lib, Easy scan pour Intermarché.
  • L’attente maximum : dans ce domaine, Carrefour fait office de précurseur. Dans le modèle supermarché Carrefour Market et en région parisienne tout du moins, si vous avez devant vous plus de 2 clients. Vous pouvez demander à ouvrir une nouvelle caisse. Pour le modèle hypermarché, Carrefour annonce cette semaine le lancement de la Ligne Bleue testée à la Ville du Bois et à Aulnay-sous-bois. Cette mesure aurait permit de faire passer le temps d’attente moyen de 6 à 4 minutes.

Rien à voir donc avec les faux semblants de solution contre l’attente en caisse comme les écran LCD placés au dessus de ces dernières. On n’agit plus sur le psychologique uniquement mais bien sur le réel et pour ce changement Carrefour y a mis les moyens en recrutant 1000 nouvelles hôtesses de caisse. Un escadron a été formé pour agir rapidement et l’enseigne à fait un investissement technologique pour identifier les fi

Dans les modalités on apprend que 14 Carrefour ne participent pas à cet engagement et que celui-ci ne prend pas effet lorsque toutes les caisses sont déjà ouvertes bien évidemment et lorsqu’il s’agit de panne informatique ou technique.




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre

*