Nestlé ouvre un filiale Santé

Décidemment l’actualité de Nestlé est débordante ces derniers mois. Avril, l’annonce de la concurrence de Sara Lee et Ethical Coffee sur les dosettes compatibles faisait peur à Nespresso. Au début de l’été ils annonçaient le lancement de Nesfluid, leur innovation 2010. Vint ensuite le lancement de Nestlé Plus annoncé fin septembre.

Cette fois-ci, , il s’agit de l’ouverture d’une nouvelle filiale santé,  Nestlé Health Science. A l’initiative de l' »hydranutrition », le groupe suisse entend devenir un acteur important de la nutrition médicale.En proposant des solution nutritives, Nestlé espère agir sur les maladies chronique de façon moins couteuse que dnas le cas de traitement médicamenteux. Nestlé estime que ce marché représente entre 75 et 110 millliards d’euros.

Dirigé par Luis Cantarell, ce catalan dans le groupe depuis la fin de ses études en sciences économiques en 1976, son lancement sera opérationnel 1er janvier. Sa croissance se fera au travers d’acquisitions au cours des 2 prochaines années afin d’assurer son leadership sur un marché où tout reste à faire. La finalisation de la vente d’Alcon à Novartis lui a permit de mettre de côté 28 milliards prêts à être réinvestit.

La nouvelle filiale de Nestlé s’inscrit dans une vraie réponse aux différentes initiatives de son concurrent français Danone, qui axe sa stratégie et sa communication autour de l’aspect nutritionnel de ses produits. C’était le cas pour Essensis (peau), Densia (os), des produits abandonnés sur le marché français, ou encore la polémique sur les bienfaits d’Activia et Actimel.

C’est donc pour aller plus loin que ces prétendus alicament que Nestlé a créé cette entité.




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre

*