80 constructeurs se placent sur les Tablettes Tactiles en 2011

Les constructeurs sont un peu plus réactifs qu’ils ne l’étaient lors de l’explosion des Netbooks. « Forts » de cette éxpérience ils s’emballent peut être même un peu vite sur ce segment à l’avenir incertain.

Il est aisé de tirer des conclusion sur l’avenir de Tablette en se basant sur l’explosion des Netbooks depuis 2008. Cet emballement général est peut être un peu trop hâtif.

Certes, il s’est vendues 435 000 Talbettes tactiles en 2010 d’après l’institut GfK. Mais on ne peut à coup sûr prédire un avenir aussi florissant aux tablettes.

A mon avis 3 raisons expliquent cette incertitude :

  • Le prix encore dissuasif. Vendues en moyenne plus de 500 euros, certaines tablettes coûtent jusqu’à 900 euros. Il faudra attendre encore 2 ans d’après Caroline Milanesi (vice-présidente de la recherche du cabinet Gartner) pour voir leur prix tomber sous les 300 euros.
  • Un apport peu concret de la Tablette au monde informatique. Son usage est encore flou et parfois injustifié. Les Netbooks expliquent leur succès grâce à leur extrême mobilité et leur coût minime.
  • Complexité de l’offre. Les 6 systèmes d’exploitations qui cohabitent actuellement* rendent l’offre confuse. Il n’y aura pas de place pour tous.*Apple, Android et Honeycomb (Google), Windows 7 (Microsoft), Web OS (HP), RIM (Blackberry). Côté technologies, l’Optimus Pad de LG propose l’enregistrement vidéo en 3D lorsque Toshiba avec Libretto propose un double écran. Encore plus confusant, Samsung propose le Sliding PC7 avec clavier. Quelle différence avec un netbook alors ?

C’est peut être pour ces raisons que les constructeurs se bousculent pour sortir leur modèle cette année. Les premiers arrivés seront les premiers servis. Gartner, IDC et Canalys prévoit plus de 200 millions d’unités vendues en 2014.

De son côté, le leader historique lancera la deuxième version de son Ipad en avril. Il n’intègre pas de fonctions révolutionnaires mais augmente ses performances. Les estimations du marché le place leader pour 2010 avec 40% de part de marché, contre 35% pour Xoom (Motorola), 7% pour le Sliding PC7 (Samsung), 3% pour le PlayBook (RIM) et 1% pour le TouchPad (HP).

Source : Challenges N°245 – 24 février 2011




Il est 1 commentaire

Ajoutez le vôtre

Laisser un commentaire

*