Leclerc toujours en forme

En un an, le numéro un de l’alimentaire en France vient encore de gagner près d’un pourcent de part de marché (+0,9pt), creusant la marche avec le suiveur Carrefour, en baisse de -0,4pt.

Cherchant à renforcer et surtout maintenir son image prix déjà très forte, Leclerc a fait le choix de ne pas accepter les conditions commerciales de certains fournisseurs souhaitant faire appliquer leur hausse de tarifs. Parmi les désaccords certains sont de taille : c’est le cas de Lactalis, poids lourd des produits laitiers avec les marques Président, Bridel, Lactel pour ne citer qu’elles, qui s’est vu retirer toutes ses références des magasins. L’Oréal voit son assortiment réduire et Lesieur perd également.

En se privant de poids lourds de ses rayons, Leclerc ne s’est pas pour autant mis les clients à dos à en croire les chiffres Kantar WorldPanel à fin mai 2001 (P5).

Le rapport de force entre distributeurs et fournisseurs n’est plus à démontrer. Les chiffres des fournisseurs concernés par ce « Boycott » ne sont surement pas aussi bons.




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre

*