L’effet de la météo sur les Produits de Grande Consommation

Afin de nous faire oublier la triste météo de cet été, les instituts d’étude IRI et Climpact nous offrent un retour au si beau printemps que nous avons connu cette année. Bien sûr, si IRI revient sur la météo de ce printemps, ce n’est pas pour nous faire un bulletin météo mais plutôt pour croiser ses effets sur la consommation des ménages.

Où que vous vous trouviez en France ce printemps, vous n’avez pas pu passer au travers. De Mars a Mai, les températures ont été en moyenne 3°C supérieures à la moyenne saisonnière, voir 6°C sur certaines périodes. Les précipitations ont été moins nombreuses (-20% vs 2010) et les heures d’ensoleillement moins timides (+25%). Ce changement climatique a bien évidemment eu une incidence sur la consommation en générale, privilégiant certains type de biens par rapport à d’autres.

Je vous propose donc de découvrir les familles des produits ayant rencontrées le plus fort impact météorologique sur leurs ventes (vert), ainsi que ceux ayant le plus souffert (orange).

 

NB : Pour le calcule de l’effet météo, les variables prix et promotion ont été isolée de la croissance réelle.

 

Consultez l’étude complète en téléchargement ICI. – Baromètre Printemps 2011 – IRI Symphony / Climpact (PDF, 909 Ko)




Il y a 3 commentaires

Ajoutez le vôtre
  1. Amaury BEAUTRU

    Bonjour,

    En effet il s’agit d’un bon article sur la saisonnalité et plus particulièrement la réactivité des forces de ventes face à la saisonnalité. L’article date en réalité du 10 mai pour ceux qui le chercherait sur le site : http://www.objectifs-ventes.fr

    A bientôt


Laisser un commentaire

*