La météo de cet été gomme les effets du printemps

Dans la même lignée que l’article du 24 Aout sur les effets de la météo du printemps sur les produits de consommation, voici le focus sur Juin/Juillet/Aout. Des chiffres qui nous rappellent que les juillettistes n’ont pas pu jouir d’une météo favorable et que les aoutiens on été plus chanceux, quoique moins que l’année dernière. Avec des températures 1,1°C inférieure à 2010 et un ensoleillement réduit de 10% les produits saisonniers ont souffert.

 

Les Flops

Gains/pertes de ventes uniquement liés à la météo* (en volume) – Indices METEOECO® Total France par rapport 2010

Malgré le printemps très favorable et un mois d’Aout plutôt clément, 3 des 4 familles les plus affectées par la météo n’ont pas réussi à dépasser leurs ventes de 2010. Seules les glaces connaissent une croissance.

Les Tops

Gains/pertes de ventes uniquement liés à la météo* (en volume) – Indices METEOECO® Total France par rapport 2010

Focus 2 semaines

Chaque région de France a été à peu près également touchée par cet impact météorologique. En revanche, au sein de cet été, nous avons rencontré d’importants écarts de conditions climatiques, chacun ayant son impact sur la consommation.

La semaine 29 a en effet été celle ou l’écart de température a été le plus important par rapport à 2010, à la baisse. L’ensoleillement ayant été 35% moindre et la température 5°C inférieure, les BRSA (Boissons Rafraichissantes Sans Alcool) et les bières ont beaucoup souffert, respectivement -15 et -22%. A l’inverse les infusions ont eu la part belle avec une croissance de 13%.

A l’inverse, la semaine 33 bénéficiant de 22% d’ensoleillement supplémentaire et de 2°C de plus que l’année dernière a plus profité au BRSA (+14 %) et aux bières (+8 %) et pénalisé les infusions (-7%).

 

Source : Metnext / Nielsen




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre

*