Coup de buzz réussi pour Benetton

Vous n’avez pas pu passer au travers, la nouvelle campagne d’affichage de la marque italienne de prêt à porter fait encore parler d’elle. Habituée aux campagnes « Ethno Choc », Benetton signe cette année encore pour une campagne qui ne va pas plaire à tout le monde.

Depuis des années, Benetton nous a habitué à cela :

Des campagnes qui faisaient sourire et réfléchir.

Aujourd’hui, toujours dans l’esprit de mélange des cultures et ethnies dans l’unité, la marque fait toujours réfléchir mais ne fait pas rire tout le monde. Benetton représente des figures actuelles du monde politique et religieux dans sa campagne « Unhate ».

Premier à s’être manifesté, l’Etat du Vatican à obtenu le retrait de l’affiche représentant le Pape Benoit XVI en train d’embrasser (sur la bouche) un Imam. La marque s’est excusée mais devait certainement s’attendre à des attaques des personnalités représentées, tout comme elle devait s’attendre au buzz et à la publicité qu’elle allait s’attirer avec une telle campagne.




Il y a 2 commentaires

Ajoutez le vôtre
  1. Céline

    Toute la stratégie est d’être le plus trash possible pour que la pub soit retirée et fasse un énorme buzz… sauf que cette fois Benetton, en plus de s’attaquer à des symboles, s’en prend à des personnalités, quitte à passer outre le droit à l’image. Avant toute diffusion d’une image représentant une personne, le diffuseur doit obtenir l’autorisation de la personne concernée… du moins en France. Benetton risque de payer une sacré amende!

  2. Amaury BEAUTRU

    C’est bien là le luxe que peuvent se payer les grande marques : se fiche des amendes qui seront largement couvertes par les revenus liés à ce buzz. Je me doutais que la loi ne permettait pas d’utiliser l’image de quiconque sans son autorisation pour une publicité, mais je n’en étais pas sûr. Merci Céline


Laisser un commentaire

*