DOSSIER SNACKING – De retour du Salon du Snacking

Le 15 et 16 février se tenait, porte de Versailles à Paris, le salon Sandwich & Snack, un salon ouvert aux professionnels et au grand public. Marketing PGC s’est donc mis en tête de vous proposer un dossier constitué de plusieurs articles sur le marché du Snacking. L’occasion de faire un point chiffré sur le marché mais aussi de présenter les nouveautés et tendances du segment.

Ce premier article fera office d’introduction à une série d’environ 4 ou 5 articles (nous les écrirons au fur et à mesure).

Avant toute chose le snacking est UN mode de consommation ancestrale que l’on pourrait résumer en une expression française du XIXème siècle : « Manger sur le Pouce« . Cette expression est la preuve que depuis plus de 100 ans, il arrive à l’homme de manger rapidement. Le mot « Snacking » n’est apparu en France qu’à partir des années 2000 lorsque les industriels se mirent à répondre à des français toujours plus demandeurs de produits dont la consommation était rapide et facilité en mode nomade.

Certes nous n’avons pas attendu les industriels pour manger un traditionnel jambon-beurre, puisqu’en effet le sandwich est aux destinées du snacking et occupe aujourd’hui encore la place de leader. Cependant la famille c’est agrandie. Le snacking comporte aujourd’hui 27 familles de produits, des jus de fruits aux salades, en passant par les chips et les compotes, les yaourts à boire ou plus récemment les Bagels et Pretzels. Il y a quelques années la français accusait un grand retard en termes d’usages du Snacking. Aujourd’hui avec la diversité de l’offre, c’est devenu le laboratoire du monde.

S’il fallait citer le précurseur du siècle dans l’univers du Snacking, ce serait sans doute Yoplait avec son yaourt à boire qui dès les années 80 avait identifier cette tendance sans avoir vraiment de produits comparables. Il est vrai que les sandwichs triangles ont marqué ce mode de consommation tout comme les box, mais ils trouvent des origines plus anciennes avec le Club Sandwich et les boites des restaurants chinois.

Dans un contexte économique difficile, le Snacking a été une opportunité incroyable pour l’industrie alimentaire car peu de marché aussi mature que l’alimentaire peuvent se venter d’avoir des taux de croissance à deux chiffres.

Depuis le début des années 2000, on voit fleurir des enseignes de distribution spécialisées dans le Snacking comme des Bars à Pâtes/à Salades/à Soupes, Daily Monop’ ou des espaces Snacking dans les circuits de distribution généralistes que sont les grandes surfaces.

Après plusieurs années d’existence et toujours dans un contexte de crise, le snacking dans le grande distribution croit de 7,8% en valeur et 5,4% en volume par rapport à 2010 (source : SymphonyIRI). On estime que leur ventes représentent 11,6% du chiffres d’affaires de produits de grande consommation  en GMS. Kantar WorldPanel a déterminé que les dépenses moyennes des français en Snacking s’élevait à 341 euros par an. Un chiffre en hausse de 13,5% par rapport à 2010.

Un tel marché pèse aujourd’hui en France 32 milliards d’euros, c’est 12 milliards de plus en 7 ans (+66,5% vs 2004).

 

Le cabinet de conseil Gira explique cet essor par 3 facteurs :

  • Le temps de pause du midi qui ne cesse de se réduire
  • Une offre alimentaire moins couteuse que la restauration traditionnelle
  • Une forte innovation des marques

Segmenté par famille de produit, notre dossier sera ainsi partagé.

  • Les Sandwichs (Triangles, Wraps, Baguettes …)
  • Les Liquides (Jus de Fruits, Potages …)
  • Les Box
  • Les Salades

 

On parle de tendance du Snacking mais nous devrions plutot parler de tendance du Grignotage que l’on qualifiait de fléau de 3ème millénaire avant qu’une crise ne passe par là. Cette tendance, qui pour en être une doit faire évoluer de façon majeure et durable la société, nous conduit à une façon de consommer des produits de snacking toujours plus pratiques, originaux et bons.

Rendez vous au prochain article pour les découvrir.

Ca vous a plus ? Devenez Fan de notre Page Facebook ou suivez notre Compte Twitter.

Sources : Agro-Media – LSA N°2214




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre

*