96% des Clients Principaux Des Grandes Surfaces Ont La Carte de Fidélité

Carte de fidélité Enseignes Alimentaires

Ils sont 96,43% pour être plus précis. Ce taux ne sort pas de notre chapeau mais d’une enquête menée par Panel On The Web auprès de près de 15 000 personnes. L’institut s’est intéressé à la détention de cartes de fidélité des clients des enseignes de la grande consommation qu’il s’agisse de leur magasin principal ou du secondaire.

Comment lire les chiffres du tableau suivant ?

Le premier chiffre, 96,9%, désigne la part de détenteurs de la carte Auchan (Waouh) parmi les clients dont l’enseigne principale est Auchan. Dit différemment, sur les 1181 sondés dont l’enseigne principale est Auchan, 96,9% d’entre eux avaient la carte de fidélité Waouh.

Le second chiffre, 24,4%, désigne la part de détenteurs de la carte Carrefour, parmi les clients dont l’enseignes principale est Auchan. Dit autrement, sur les 1181 sondés dont l’enseigne principale est Auchan, 24,4% d’entre eux avaient un carte de fidélité Carrefour.

Carte de fidélité Enseignes Alimentaires

Carrefour et Leclerc sont les meilleurs élèves en terme de taux de détention pour deux raisons :

  • Parmi les clients dont l’enseigne et l’enseigne principale, 98% détiennent la carte de fidélitéchez Carrefour et 97,7 pour Leclerc.
  • Autre point fort, plus discutable, leur poids en tant qu’enseigne secondaire. Dans les cas ou Leclerc ou Carrefour ne sont pas les enseignes principales du sondé, leurs cartes de fidélité sont détenues en générale par plus de 10% d’entre eux. Exemple chez Auchan : parmi les clients réguliers d’Auchan, près d’un sur 4 à la carte Carrefour et 12% ont la carte Leclerc. Cette idée est plus discutable car elle est liée au nombre de points de vente détenu par l’enseigne.

Monoprix est l’enseigne la moins performante en terme de taux de détention, seule en dessous de la barrière des 90%. Elle est cependant la plus exclusive, seulement 38% de ses clients « principaux » possèdent une autre carte de fidélité là ou la moyenne des autres enseignes se trouve entre 55 et 60%. Ceci s’explique très probablement par son implantation géographique très localisé à Paris et l’Ile de France, là où les autres enseignes se font plus rares.

Le taux de détention d’une carte de fidélité dépend essentiellement de l’intérêt quelle apporte aux clients (bons plans, avantages, informations). Il dépend également de capacité de l’enseigne à communiquer sur celle-ci dans une moindre mesure. En revanche ce qui détermine le taux d’exclusivité d’une carte est assez difficile à déterminer. On pourrait croire que le nombre de points de vente et l’implantation géographique est le critère le plus déterminant comme nous l’avons vu pour Monoprix qui jouit d’un quasi Monopole dans sa zone et qui n’est donc pas confronté à la concurrence des autres cartes de fidélité.

Source : Panel on the Web, Octobre 2012




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre