L’Innovation Commerciale de 2009 à 2012

Le Crédoc et l’université de Paris Dauphine mettent à notre disposition un ouvrage très complet et très bien fait sur l’innovation commerciale.

Bien que les 20 premières pages soient très théoriques, elles n’en restent pas moins indispensables pour comprendre ce qu’est une innovation commerciale tout d’abord, et pour appréhender ce ebook d’une centaine de pages.

Plutôt que de vous donner une définition, nous vous illustrerons ce qu’est une innovation commerciale en vous citant quelques exemples des innovations commerciales de 2012. Ceux ci vous aideront à comprendre cet article et si jamais vous voulez aller plus loin vous pourrez lire le rapport complet à la fin du billet.

5 Exemples : Le lait du matin (distributeur de lait frais dont la date limite de consommation est de 48h), Scanbucks (application mobile de gaming/chasse au trésor en point de vente), « le Sac à Shopper » La Halle (permet de bénéficier de -20% sur les produits glissés dans le sac), « L’aire de la sieste » Ikéa (réalisation d’un hôtel meublé éphémère pour offrir une pause au automobiliste sur une aire d’autoroute) et enfin la Prime Eco Energie Auchan (prime reversée sur la carte fidélité des clients de l’enseigne pour la réalisation de travaux d’économie d’énergie).

Cette enquête s’est intéressée aux valeurs qui influent les comportements de consommation des contemporains dont nous faisons partie : L’individualisme/singularisme, la « reliance », l’hédonisme, la rassurance et la défiance. Dans ce rapport, chaque valeur est définie puis divisée en tendances/besoins, 4 par valeur. A titre d’exemple, la valeur la variable « rassurance » est composée des besoins suivants : l’image de marque, de garantie, de sécurité et de fidélisation.

Une analyse des principales innovations commerciales de 2008 à 2011 a permis de déterminer quelles étaient les tendances de consommation privilégiées par les innovations commerciales. A l’échelle de l’échantillon total, les valeurs sont représentées de façon assez homogènes : en tête, l’hédonisme touche 24,2% des innovations commerciales, la défiance arrive dernière avec 18,1% des innovations. En revanche en ce focalisant sur chacun des 6 secteurs d’activité étudiés, on distingue plus de nuances.

On y découvre également les besoins les plus et les moins satisfaits par les dernières innovations commerciales dans chaque secteur. Ci-après l’exemple de l’alimentaire :

Crédox Innovation Commerciale

Besoins les plus et les moins satisfaits par les innovations commerciales en alimentaire.

Pour accéder au rapport en lecture sur le site, 


Source : Crédoc




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre