Après Le Rayon Hallal, Le Rayon Made In France

Leclerc teste depuis ce matin un nouveau rayon au sein de son hypermarché de Lanester, une démarche que bon nombre de journalistes ont qualifié, à tord ou à raison, de Marketing patriotique et qui répond à une tendance identifiée en 2012, celle du Made in France.

Made-in-France-Leclerc

D’après une étude réalisée par le Crédoc fin 2011, le « fabriqué en France » serait le 3ème critère de choix des consommateur (Cf. Les attentes des Français sur les produits de consommation). Même si cette tendance fait parler d’elle depuis une bonne année, elle n’avait pas encore trouvé sa place en magasin. Toujours dans un esprit communautaire, le parallèle est vite fait avec un rayon que l’on retrouve aujourd’hui, même dans le plus petit magasin, le rayon Hallal.

Tout comme ce dernier il y a 3 ans, le rayon Made in France en est à ces débuts. Dans ce magasin proche de Lorient, l’adhérent a accordé 4 mètres linéaires au sol pour exposer 80 produits pour l’instant uniquement alimentaires. Le centre Leclerc a-t-il entendu l’appel d’Arnaud Montebourg, qui posait en Une du Parisien magazine en octobre, vêtu d’une marinière et un robot Moulinex à la main. Celui-ci avait demandé à ce que les distributeurs dédient un espace de leur surface de vente aux produits d’origine française, au même titre que le bio.

Chez Leclerc, tout comme beaucoup d’enseignes, il existe déjà depuis plusieurs années une gamme de produits dédiée aux spécificités régionales et leurs producteurs. C’est justement cette marque de distributeur, Nos régions Ont Du Talent, qui est mise en avant dans cet espace « Produits fabriqués en France ». La question est donc la suivante : le magasin prévoit-il d’étendre sa gamme et d’y intégrer les marques nationales qui produisent en France ?

Il y a fort à parier que cette initiative isolée se généralise à d’autres magasins, d’autres enseignes et d’autres régions. Quoi qu’il en soit, la question de savoir ce qui est fabriqué en France et ce qui ne l’est pas se posera tôt ou tard. Suffit-il d’emballer le produit, de transformer le produit et/ou d’utiliser des matières premières produites sur le territoire français ?

Source : BFM




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre