Dossier : les nanotechnologies, késako ?

Des emballages plus résistants, améliorant la conservation du produit ou signalant une rupture de la chaine du froid, un rêve ? Avec les nanotechnologies, les packagings deviennent « améliorés », « actifs », voire même « intelligents ».

Cette semaine, Marketing PGC vous propose un dossier concernant ces nouveaux arrivants qui ont pour « simple » ambition de révolutionner le marché de l’emballage.

Pour aujourd’hui, nous allons nous contenter de vous expliquer le concept. Vous aurez mardi et mercredi un aperçu des applications possibles de ces constructions à l’échelle atomique, puis nous discuterons des risques potentiels existants. Pour ce weekend, nous irons faire un tour du côté de la législation et des avis des consommateurs.

Qu’est-ce-que les nanotechnologies ?

Nanoquoi ?? Oui, nous percevons votre air effrayé face à ce mot barbare qui ne rentre même pas sur le plateau de jeu du scrabble. N’ayez crainte, après ces quelques explications, vous comprendrez sûrement mieux le concept.

Les nanotechnologies consistent à étudier, mettre au point, manipuler et fabriquer des structures et des dispositifs à l’échelle du nanomètre. Pour mieux imaginer à quoi correspond le nanomonde, jetez un œil à l’image ci-dessous. Un ballon de football est 10 millions de fois plus petit que la Terre, impressionnant non ? Alors, dites vous qu’une nanoparticule de carbone est 1000 millions de fois plus petite qu’un ballon de foot !

Echelle-Nanoscopique

Vous en voulez encore ? Un cheveu, c’est environ 80000nm d’épaisseur ; un globule rouge, 7000nm de diamètre. Vous avez compris ? Les nanotechnologies, c’est petit, très très petit !

Pourtant, ces petits petits riens peuvent permettent de faire de grandes grandes choses ! Grâce à leurs propriétés particulières, les nanotechnologies permettent une large gamme de nouvelles applications. En effet, les lois physiques classiques ne s’appliquent pas à l’échelle nanoscopique : la gravité diminue, alors que les forces électrostatiques entre les atomes augmentent. Les nanoparticules ont donc des propriétés améliorées par rapport à leurs équivalents macroscopiques, comme par exemple un point de fusion plus élevé, une réactivité plus importante, une meilleure conductivité, une résistance mécanique plus élevée…

Avec toutes ces caractéristiques, imaginez toutes les possibilités offertes ! Vous en saurez plus demain…




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre