Kiss Cool Revival : tirer les leçons de ses erreurs

La marque du groupe Mondelez (Kraft Food) avait fait des déçus lorsqu’elle a annoncé son arrêt, en 2009, alors qu’elle venait juste d’atteindre l’âge de la majorité aux Etats- Unis.
Kiss cool, c’est

  • l’exemple type de la marque qui nous a martelés de slogans à coup de coûteuses campagnes marketing.
  • la marque qui a réussit à nous inculquer ces slogans
  • mais aussi celle qui a duré plus longtemps dans nos esprits que dans les linéaires.

Que celui qui n’est pas capable de citer 3 références caractéristiques de la marque se dénonce aussitôt.
« Le double effet Kiss Cool« , « Kiss Cool : c’est frais mais c’est pas grave« , « Je peux me réchauffer sous ton aisselle ?« , « La fraicheur qui dégage moooonnnn nez« .

Les Kiss Cool dont on parle là, ils ressemblaient à cela :

old-kiss_cool_1

Aujourd’hui, que reste-il de ses origines ?

Nouveau-Kiss-Cool

  • Pas sa recette : aux oubliettes la pastille dragée en forme de carré, une bille transparente aux paillettes de menthol lui a fait la peau
  • Pas son packaging : l’emballage en papier à la façon Mentos laisse place à un étui plastique plus pratique, car refermable, et plus visible sur les étagères des rayons, car plus large. Les couleurs se font aussi plus flashy pour attirer le regard
  • Pas son logo : coup de jeunesse oblige pour ses 21 ans de service.
  • Partiellement son slogan : la marque capitalise sur ce qui a fait sa notoriété : le double effet. « Le double effet Kiss Cool » devient « Le bonbon double effet« . Un choix étrange de supprimer la marque qui peut s’entendre tant l’association des idées est acquise chez les Français.
  • Sa fraîcheur : c’est l’ADN absolu de la marque, pas étonnant que les 3 nouveautés soient des parfums frais : menthe forte, menthe verte, et citron.

Les 3 références sont vendues en bipack, selon les codes des chewing-gum, à un prix avoisinant 1,8€.

Si la marque a beaucoup flambé auparavant (ce qui peut expliquer son retrait), son retour en magasin se fait plus discret. Kraft Food aurait-il appris des ses erreurs ? A part une campagne de concours sur les blogs pour faire gagner quelques lots de produits, vous ne trouverez pas un site internet, pas une page Facebook, ou encore pas une vidéo virale pour cette marque pourtant emblématique. Cela cache t-il quelque chose ? Après la fausse fin des blagues Carambar, le faux retour de Kiss Cool ?




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre