Google Databoard : Explorez toutes les Tendances du Marketing en Ligne

CaptureLes marketeux passionnés de chiffres ou encore les analystes ont tout pour être heureux aujourd’hui, l’essor des supports digitaux a engendré une explosion dans le volume de data générées. D’un point de vue marketing, c’est une aubaine car cela permet de segmenter avec une précision de plus en plus fine les comportements et usages des consommateurs, mais également de pouvoir définir avec une grande fiabilité certaines tendances. Il y a peu, Google, qui depuis quelques années sort des études et des réflexions générales sur le paysage digital, a mis en ligne un service très utile et accessible gratuitement pour n’importe qui : Google Databoard 

Google

Databoard, qu’est-ce que c’est ?

Ce service regroupe différentes thématiques dont la plupart sur le mobile (The new multi-screen world, Mobile search moments, Mobile in store research, Our mobile planet), ce qui illustre les nouveaux comportements des utilisateurs. Avec un thème dédié, la verticale du commerce prend d’ailleurs une place importante. A l’intérieur de ces thématiques, de nombreux sujets sont abordés, chacun étant illustrés par plusieurs faits et chiffres clés. Les résultats proviennent essentiellement de différentes recherches que Google a mené auprès de tous ses utilisateurs.

Capture2

L’avantage de cet outil est d’avoir très rapidement une vision d’ensemble des grandes tendances du moment d’une manière assez ludique et claire. Il est également possible d’utiliser ces données et de créer sa propre infographie ou encore de télécharger les études complètes. Pour le moment les données ne sont que celles des utilisateurs américains, donc pas d’études précises ou comparatives sur l’Europe, mais cela ne saurait tarder si l’outil est bien utilisé.

A quoi ça sert ?

Nous savons tous que la plupart des consommateurs utilisent maintenant leur smartphone lorsqu’ils font leur shopping. Mais que savez-vous exactement d’autre ? Vous doutez-vous par exemple que 75% des recherches sur mobile sont effectuées le soir et l’après-midi ? Que 77% des recherches sont faites près d’un ordinateur ?

Databoard vous donne une réponse à ces nombreuses questions que se posent les services marketing, qui voient leur clientèle de base évoluer. Pour un public comme celui de Marketing PGC est encore plus intéressant car, comme vu précédemment, le domaine du commerce est plutôt mis en avant. Vous trouverez donc de nombreuses études et faits, directement liés à votre activité et qui pourront vous aider à mieux appréhender ces nouveaux comportements de consommateur.

En définitive, cet outil est plutôt pratique car il permet de se faire une idée assez précise des changements que sont en train d’apporter les supports digitaux et qui impactent grandement le domaine du commerce.

C’est bien mais …

Qu’en penser réellement ? Google a toujours été friand de divulguer certaines données, et surtout de manière ludique afin qu’elles soient le plus massivement utilisées. Cependant, si l’entreprise américaine fait ceci, c’est pour bien faire comprendre aux gens l’importance de telles problématiques. Il ne faut pas oublier que le géant américain souhaite pousser ses services et le mobile est un domaine sur lequel il est très actif, et souhaite prendre une bonne part du gâteau. Ainsi, optimiser ses sites pour mobile permet d’améliorer l’expérience utilisateur lors de la recherche de produit (les chiffres le disent !), mais cela permettra à Google de mieux optimiser ses publicités mobiles. Faire une application, c’est remplir son store …

Intéressé ou pas, de toute façon ce databoard reste un outil très intéressant qui nous montre une chose : le mobile prend de plus en plus de place dans nos vies et nos manières d’interagir au quotidien … mais ça vous le saviez déjà.




Il est 1 commentaire

Ajoutez le vôtre
  1. Nathan Gailly

    L’interface est très Google, plein de jolies infographies, des couleurs, des statistiques… Cependant, je doute que ce site ait une réelle utilité, le grand public n’ira pas le visiter et les marketeurs ont souvent déjà ces données en leur possession.


Laisser un commentaire