Côte d’Or Au Secours Du Cacao

Bientôt, plus de chocolat sur Terre. La production de cacao est de plus en plus faible, face à une demande de plus en plus forte. En 2013, il a été produit 3,9 millions de tonnes de cacao pour une consommation de 4,1 millions, soit un déficit de 160 000 tonnes. Avec le développement de la consommation de cacao, ce déficit pourrait atteindre le quart de la demande d’ici quatre ou cinq ans.

L’opération « Partenaire pour le meilleur » de Côte d’Or s’inscrit dans le programme « Cacoa Life » mis en place par son propriétaire, le groupe Mondelèz International (anciennement Kraft Foods). Ce programme vise à encadrer la production de cacao et assurer sa pérennité.

« Parce que personne ne veut d’un monde sans chocolat », griffe du groupe Mondelèz, engage ses clients et leur propose de réaliser leur propre plantation virtuelle, qu’elle s’engage ensuite à reproduire en Côte d’Ivoire. Paradoxalement, le code obtenu sur chaque emballage porteur de l’offre ne donne pas droit à la plantation d’un plant de cacaoyer, mais un choix parmi six autres variétés, bénéfiques pour la culture du cacao, comme la banane plantain, l’aubergine, le piment, etc. La banane plantain à la particularité de protéger les jeunes plants de cacaoyers, alors que les cinq autres variétés contribuent à créer de l’emploi et des revenus complémentaires pour la communauté du village de Batéguadia II.

La marque envisage d’atteindre les 200 000 plants grâce à cette campagne.

Dès fin 2013, Côte d’Or avait déjà interpellé les consommateurs par le biais d’un Web Série fictive mettant en scène une caméra cachée annonçant la pénurie de cacao. Voici le teasing des six spots tournés, disponible sur la chaine Youtube de Mondelèz.

 

 




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre