Prenez la plume avec Caprice des Dieux

Banniere-Caprice-Roman

A mi-chemin entre l’opération marketing et l’aventure littéraire, Caprice des Dieux lance une nouvelle opération, « Caprice en fait tout un roman ». Démarche inédite dans le domaine des produits frais, la marque du groupe Bongrain propose à ses fans de rédiger une courte nouvelle (2 à 10 pages) sur le thème du caprice.

« Nous lançons un concours de nouvelles pour que les femmes nous livrent par écrit leur caprice »

Ivan de Villers, directeur Caprice des Dieux

Ce concours de nouvelles se fera en partenariat avec le site web Le Journal des Femmes et l’écrivain Eliette Abécassis, auteure de romans sur la famille, la maternité, le divorce… Si le concours s’adresse en particulier aux femmes, c’est parce qu’elles représentent 70% des 870 000 fans de la page Facebook de la marque.

Pour participer, il suffit de poster son écrit sur le site Le Journal des Femmes, entre le 21 mai et fin juillet 2014. Les  deux auteurs en devenir, nommés « Coup de cœur caprice des Dieux » et « Coup de cœur Eliette Abécassis », remporteront chacun un weekend pour deux à Dublin et une rencontre avec l’auteure.

Logo_Caprice_des_Dieux_opt

Ce mariage fromage / littérature pour le moins original, n’a, d’après Ian de Villers, directeur de Caprice des Dieux, aucun but marketing : « Il n’y a pas de loup, pas d’objectif ». La marque préfère insister sur l’audace et la créativité de l’opération.

Pourtant, on pourrait ce demander si le choix de ce thème, bien évidemment rattaché au nom de la marque, ne vise pas indirectement à recueillir des visions de consommatrices sur ce plaisir égoïste, afin de le réutiliser plus tard pour une campagne marketing.

Dans tous les cas, il semblerait que les marques cherchent à valoriser la créativité des consommateurs, puisque ce concours ne va pas sans rappeler la dernière campagne de publicité de Tippex, où les internautes sont invités à devinez le roman de Pharrell Williams qui avait malencontreusement été effacé par TippEx .




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre