Sushi Gourmet, challenger sur les stands sushis en GMS

Sushi-Gourmet-banniere

Tout juste deux ans et déjà challenger. Le concept de corner à sushi en grande distribution, Sushi Gourmet, a ouvert pas moins de 58 stands depuis son lancement en septembre 2012 (cf. Les bars à sushis maintenant chez Leclerc). Présent majoritairement en France, mais aussi en Belgique avec 7 unités, et au Luxembourg avec 2 stands, l’entreprise française se place derrière Daily Sushi en nombre d’implantations. Avec 250 stands à travers l’Europe, le leader a une bonne longueur d’avance, mais le challenger a lui de grands projets.

40 nouveaux corners chaque année

Avec les 25 nouvelles ouvertures prévues avant la fin d’année, le nombre d’implantations de Sushi Gourmet passera à 80 unités. Tablant sur une croissance annuelle de 40 stands, le numéro deux est même surpris à rêver au leadership. Avec son concept, l’entreprise a déjà conquis les enseignes Auchan, Leclerc, Casino et Delaize (pour la Belgique et le Luxembourg). Face à lui, Daily Sushi s’est mis Carrefour et Monoprix en poche, ainsi que d’autres enseignes présentes dans les cinq autres pays où la marque s’est installée.

Challenger, Sushi Gourmet espère occuper la place de numéro 1 grâce à 40 ouvertures par an.

Challenger, Sushi Gourmet espère occuper la place de numéro 1 grâce à 40 ouvertures par an.

700 000 euros de CA par stand

Le concept a de quoi convaincre les GMS. Proposé sous forme de concession, le corner ne nécessite que 12 à 17 m2 et réalise en moyenne un chiffre d’affaires de 700 000 euros par an. Le rendement au m² est énorme, mais à modérer fortement par des coûts de main d’oeuvre très importants. Ceux-ci ne sont cependant pas supportés par le distributeur. Ce dernier n’a en effet aucun investissement à effectuer pour son corner, et se voit verser le chiffre d’affaires réalisé moins la commission du concessionnaire.

Show-cooking« Pour la grande distribution, nos corners sont une formidable et nouvelle source de revenus grâce à un met désormais devenu un incontournable, explique Jacques Attal, dirigeant de Sushi Gourmet. L’animation permanente en magasin via le show cooking (cuisine devant le client, NDLR) et ce produit dont les consommateurs raffolent, offrent une dynamisation de l’image de l’enseigne. »




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre