Un nouvel arrivant sur le marché des sirops

Ouiz-banniere

Solinest vient de lancer cet été une nouvelle marque de sirop, ou plutôt d’aromatiseur d’eau. Bien décidé à ne pas laisser le juteux marché des sirops aux acteurs historiques, l’entreprise sort sa fiole magique : Ouiz. Ce marché de 310 millions d’euros croit de 8 % par rapport à l’année dernière. Une paille, comparé à la croissance du marché des boissons rafraîchissantes non alcoolisées : +1,3 %.

C’est un ovni en rayon. Pour son entrée en matière, Solinest s’est associé à la maison Routin, fabricant des sirops Fruiss, en charge de la production, pour importer en France un concept qui fait fureur aux Etats Unis : les aromatiseurs d’eau. Avec seulement 50ml, c’est tout juste si on remarque ce petit contenant en plastique face aux bidons métalliques et bouteilles en verre. Heureusement habituée à l’impulse, la PME française sait comment s’y prendre. Sa force de vente, l’une des plus importantes de France avec 300 personnes, gère déjà 60 % de l’activité des devants de caisses. Cette forte présence en point de vente explique pourquoi Ouiz est si bien achalandé dans chacun des points de vente que nous avons visités.

La gamme de 4 références de 50 ml est vendu autour de 3 €. Un prix exorbitant au litre qui s'explique en partie par la très forte concentration du produit.

La gamme de 4 références de 50 ml est vendu autour de 3 €. Un prix exorbitant au litre qui s’explique en partie par la très forte concentration du produit.

C’est un nouvel usage que nous introduisons en France

Bertrand Jacoberger, PDG de Solinest

Solinest espère vendre 10 millions de flacons cette année et atteindre 30 millions de chiffre d’affaires en 2015. « Ouiz, qui se glisse dans la poche, parie sur le désir de santé, de bien-être et de nomadisme des consommateurs. Il présente aussi l’avantage d’être économique « , explique Bertrand Jacoberger.

2,95 € les 50 ml

Ouiz a la particularité de contenir cinq fois moins de sucre qu’un sirop traditionnel (7 calories pour un verre de 20 cl) et d’être dix fois plus concentré, ce qui explique son prix exorbitant, supérieur à 60€/L quand Teisseire, le leader, n’excède pas les 5€/L. Une simple pression sur le flacon suffit à aromatiser un verre. Le produit est disponible en quatre parfums : pomme, pamplemousse rose, citron/citron vert, et menthe glaciale, « soit les références les plus populaires des eaux aromatisées », précise Olivier Lecoeur, PDG de Routin.

Pour le lancement de Ouiz, Solinest a prévu 1500 jours d’animation et des meubles dédiés destinés à une implantation aux rayons sirops, eaux et même aux devants de caisses. La marque lance également, et ce très rapidement, sa pub TV. Un produit de rupture impliquant une publicité déjantée, Ouiz fait fort.

Déjà distributrice des marques internationales Chupa Chups, Mentos, Ricola, etc., Solinest a développé depuis cinq ans une nouvelle activité de création de marques. Avec Ouiz, elle n’en est donc pas à son coup d’essai, affichant déjà à son palmarès la création de Na!. Avec ces deux activités, l’entreprise, qui réalise déjà 300 millions d’euros en 2013, espère multiplier par deux son activité d’ici 1 an. L’intégration de plusieurs grandes marques mondiales à son portefeuille devrait contribuer à son chiffre.




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre