Sportéus : l’innovation Lactel pour les sportifs

Bannière-Sporteus

Une petite révolution dans le secteur des laits de consommation. Lactel lance ces jours-ci une nouvelle boisson lactée destinée à la récupération musculaire après l’effort sportif : Sportéus.

Après avoir sorti Matin Léger en 1999, le premier lait à faible teneur en lactose, Lactel confirme sa capacité à innover, sur un secteur où on ne l’attend pas.

Initié, testé et approuvé par l’Institut National du Sport

A la fin de l’année 2012, conscient des bienfaits du lait, l’INSEP (Institut National du Sport, de l’Expertise et de la Performance) missionne Lactel pour mettre au point une boisson destinée à la récupération de ses sportifs. Après deux années de recherches et plusieurs dizaines de millions d’euros d’investissements, Lactel propose la solution Sportéus, une boisson à boire dans les 30 min après l’effort. Aujourd’hui validée par l’INSEP, Sportéus est déjà intégrée dans le processus de récupération des pensionnaires de l’Institut. Deux fois plus riche en protéines qu’un lait classique, l’innovation repose surtout sur le Prolacta, un complexe protéïque breveté par Lactel, qui favoriserait la reconstitution des fibres musculaires et la résistance à la fatigue. Contenant moins de 0,5% de lactose pour faciliter la digestion, la nouvelle boisson est par ailleurs enrichie en vitamines et en glucides, de quoi permettre au métabolisme de se régénérer. Bref, tous les attributs d’une boisson post-effort.

Disponible en trois parfums, la boisson lactée de cl sera vendu à l'unité autour de 1,50 €.

Disponible en trois parfums, la boisson lactée de 27,5 cl sera vendue à l’unité autour de 1,50 €.

Un plan de lancement à la hauteur du défi

78% des acheteurs de lait le consomment au petit déjeuner. Lactel s’attaque à un vrai marronnier en voulant imposer une boisson lactée après l’effort sportif. La marque met toutes les chances de son côté, avec un macaron estampillé INSEP sur la bouteille comme gage de qualité, et l’appui de l’athlète français Stéphane Diagana. Lactel espère ainsi convaincre les sportifs de tous niveaux du bien-fondé de son innovation. La griffe du groupe Lactalis compte implanter Sportéus au rayon laitier, aux côtés des délactosés, se réservant toutefois le droit de tester d’autres rayons, notamment grâce à une armoire mobile. Pour toucher sa cible au plus près, Sportéus organisera également des campagnes de distribution dans les clubs sportifs, sans pour autant envisager de les vendre via ce canal.

Disponible en 3 parfums (chocolat, vanille et fraise), Sportéus sera vendue en bouteille de 275ml, pour un prix de vente conseillé de 1,50 €.

Alors que la consommation nationale de lait s’est légèrement effritée l’an dernier avec 2,72 milliards de litres, Lactel s’aventure sur un segment habituellement réservé aux boissons énergisantes et aux autres poudres à diluer. Un pari pour la filiale de Lactalis, premier groupe laitier mondial.

L’essentiel est dans Lactel, dit-on. Sportéus deviendra-t-il l’essentiel des sportifs ?




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre