La Vache qui Rit invite l’art contemporain sur ses boîtes

Picture1

La Vache qui rit change de look ! Enfin, provisoirement. La marque de fromages fondus lance ses premières boîtes collector en série limitée, designées par l’artiste contemporain allemand Hans Peter Feldmann. Pour cette première édition, 75 000 boîtes de 24 portions seront mises en vente, du 17 novembre au 31 décembre 2014. Que les inconditionnels se rassurent, la version classique restera aussi dans les rayons !

Avec ma boîte, je ne voulais pas faire un art que personne ne comprendrait. Elle doit trouver sa place dans les rayons à côté des boîtes normales tout en plaisant davantage. C’est un pari tout à fait simple. Et je veux le gagner.

Hans-Peter FELDMANN

Une opération amenée à se reproduire, puisque l’objectif est de préparer dès maintenant le 100ème anniversaire du n°1 des fromages pour enfants, pourtant prévu en 2021 ! L’idée est, d’ici là, de s’associer avec différents artistes contemporains pour proposer une série de boîtes collectors, symboles de « l’incroyable histoire d’innovation et de créativité » de la marque. Une initiative signée par le Lab’bel, laboratoire artistique du groupe, qui depuis 2010 s’est engagé dans une politique de soutien à l’art contemporain. Les boîtes collectors de la Vache qui Rit en sont les premières actions vraiment visibles par le grand public, le Lab’bel s’étant jusqu’alors engagé dans des actions plus discrètes telles que le mécénat ou l’organisation d’expositions.

Après les tyrosémiophiles (collectionneurs d’étiquettes de fromage) et autres miniavaccaphilie (pour les objets « vache »), il faudra donc que le groupe Bel pense à créer un nom pour les consommateurs qui achèteront ces boîtes pour les aligner fièrement sur leurs étagères.

vachequirit

Pour ses 90 ans (en 2011 donc), la marque également utilisé l’édition limitée, en relançant le visuel utilisé entre 1925 et 1946.

PVC : 2,69€ (soit le même prix que les boîtes x24 « classiques »).




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre