Déshydratée vs Concentrée : la battle du rayon Soupes

couverture – la battle des soupes

L’hiver est à la soupe ce qu’est l’été à la glace : une saison à ne pas manquer. En cette fin d’année, Knorr et Royco sortent chacun leurs nouveautés. L’un mise sur le déshydraté, l’autre sur le concentré.

Knorr innove avec Soupissime Instant’ la 1ère soupe concentrée. Elle se veut riche en goût et très onctueuse. Son mode d’emploi est simple : après avoir versé la pâte concentrée dans un bol, ajouter de l’eau bouillante, remuer et le tour est joué. Knorr avance ainsi un temps de préparation 4 fois plus rapide que les soupes déshydratées : 30 secondes vs 2 min.

Avec cette innovation, Knorr souhaite valoriser le segment de la soupe instantanée, avec un packaging qui laisse voir le produit à travers une fenêtre transparente. La marque du groupe Unilever mise gros sur ce produit, et déploie un plan de communication conséquent : relais en média grâce à une campagne télé en octobre/novembre et en rayon avec des présentoirs PLV dédiés.

Knorr Soupissime Instant’ est vendue en sachet individuel, au prix de 0,95€. Disponible en 6 recettes : 8 légumes, tomates à la provençale, poireaux pommes de terre, champignons, potiron, thaï.

De son côté, Royco n’est pas en reste et compte bien conserver sa place de leader sur le segment des soupes instantanées.

La marque du groupe Campbell’s étoffe ainsi son offre Minute Soupe avec une nouvelle gamme déshydratée à base de mini-pâtes. Une envie : donner à la soupe ce petit quelque chose en plus qui en fera une expérience gustative multi-sensorielle. Grâce à un jeu de texture simple mais inédit sur le segment, apporté par le moelleux des pâtes.

Ces recettes viennent compléter l’offre déjà large de la marque, parmi lesquelles tomates à la provençale et croûtons à l’ail, bouillon de volaille et vermicelles ou encore légumes et mini-pâtes. Disponible à partir de 1,80€ les 3 sachets de 20cl.

 

S’il y a bien une chose à laquelle je consacre du temps, c’est la pause.

Roy, PDG de Royco dans la dernière campagne TV de la marque

Ces deux marques ont le même objectif : nous faire manger plus de soupe en multipliant les occasions de consommation. Knorr et Royco souhaitent ainsi inscrire la soupe comme une alternative crédible au snacking de fin de matinée ou de milieu d’après-midi.

Repas sain et léger par excellence, la soupe a de beaux jours devant elle !




Il y a 2 commentaires

Ajoutez le vôtre
  1. marc

    un sachet de soupe Soupissime de Knorr qui apporte un tiers des besoins journaliers en matière grasse et jusqu’à 1.5 g de sel par portion ce n’est pas un « repas sain et léger par excellence »
    désolé cela ne vous rend pas très crédible non plus
    Marc

  2. Hugo Fierdehaiche

    Bonjour,
    Je réagis suite à votre commentaire. Merci pour votre contribution tout d’abord.
    Si je m’en réfère aux valeurs nutritionnelles de Soupissime, je ne tombe pas sur les mêmes chiffres que vous : 4.7gr de Matière Grasse par portion (1 sachet), soit 6.7% des AJR (sur une moyenne basse recommandée par l’UE de 70gr). Loin du tiers et par ailleurs inférieur de 57% à la moyenne connue de la catégorie « Soupes deshydratées ».
    Pour ce qui est de l’apport de sel, je vous rejoins : il pourrait être bien optimisable.
    Le Sachet de Soupe Soupissime s’inscrit dans une démarche d’en-cas, au même titre qu’une barre de céréales ou qu’un yaourt hyperproteiné. En ce sens, la soupe représente une alternative « légère et (plus) saine ».


Laisser un commentaire