Nouvelle alliance : Carrefour prend Cora sous son aile

Cora-CRF

Drôle de période ! Après Auchan et Système U en septembre, Casino et Intermarché en octobre, Carrefour et Cora viennent d’annoncer qu’ils joignent leurs achats.

Comme pour les autres alliances, le partenariat ne devrait concerner que les marques nationales et internationales (alimentaire et bazar), hors PME et produits frais traditionnels. D’après Olivier Dauvers, le périmètre devrait concerner une centaine de fournisseurs en alimentaire et une cinquantaine en non-alimentaire. L’association prendra effet dès 2015 et concerne tous les formats et enseignes des deux distributeurs. Les deux entités restent indépendantes du point de vue capitalistique.

Métamorphose en 2014

Dès septembre, l’ANIA (Association Nationale des Industries Agroalimentaires) s’était inquiétée du rapprochement de Auchan avec Système U. Un mois plus tard on s’imagine les industriels en décomposition face à l’annonce de la nouvelle centrale INCAA (Intermarché Casino Achat). Quelques jours avant Noël, ses mêmes fournisseurs n’ont certainement pas accueilli le rapprochement des deux distributeurs comme un cadeau.

Alors qu’ils négociaient depuis plusieurs années avec sept centrales, les gros fournisseurs ne le feront plus que devant quatre en 2015. Chacune représentant entre 20 et 26 % de part de marché en 2015.

David et Goliath

Si les précédentes alliances semblaient équilibrées et plus réfléchies, ce nouveau ralliement questionne. Probablement conclue dans la précipitation, le partenariat est encore très flou. Si dans le cas d’Auchan et Système U il a été défini que l’indépendant mandatait le Nordiste pour une partie de ses achats, la dernière alliance ne donne aucune information sur les modalités du contrat.

Avant cette union, Cora ne représentait pas plus de 3,5 % des ventes de la grande distribution française. L’ex-lanterne rouge s’appuie sur l’ex-leader. Qu’est ce qui a bien pu pousser Carrefour à venir en aide aux fragiles enseignes du groupe Delhaize : Cora et Supermarché Match ? Certainement pas la volonté de retrouver sa pôle position, toujours détenue par INCAA.

Désormais, Leclerc fait cavalier seul.




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre