Circuit court sur le miel pour Carrefour

Depuis 2014, Carrefour a équipé trois hypermarchés d’une petite quinzaine de ruches. Comme l’initiative de Lifebuoy (Cf. Marketing PGC – La main mise sur l’hygiène par Lifebuoy), dont nous avons parlé la semaine dernière, la démarche mise en place par Carrefour, cette fois-ci en France, est un nouvel exemple de coopération gagnant-gagnant entre un distributeur et son fournisseur.

Dans une vidéo institutionnelle de Carrefour, l’enseigne met en avant le partenariat établi au Carrefour de Portet-sur-Garonne (31). L’apiculteur Frédéric Pastre gère quatre ruches sur le toit du hyper et y récolte le miel qu’il vend ensuite à la grande surface. 100 kg ont été produits en un an et « cela ne suffit pas à honorer à la demande des clients« , précise Bruno Ribardière, responsable PGC du magasin.

Pour le distributeur, les motivations sont nombreuses. Carrefour accompagne de faits concrets la démarche engagée dans son programme de RSE (responsabilité sociétale des entreprises) et contribue à la survie des abeilles, cette espèce indispensable à la vie sur terre et pourtant menacée. En plus d’agir sur son image écologique, l’enseigne joue la carte économique. Le magasin s’assure une image de commerçant proche des acteurs locaux, soutien des PME et doit dégager, sur son rayon miel, une marge supérieure à celle d’un hyper qui n’a pas ses ruches. D’une part car le produit est plus valorisé, mais également car les clients du magasin, sensibilisés, doivent consommer plus de miel. Enfin, dans un contexte où 70 % du miel acheté en France provient de l’étranger, les Carrefour de Portet-sur-Garonne, de Villiers-en-bière (91) et la Chapelle Saint Luc (10), garantissent une origine française, si précieuse sur ce marché ou les pratiques de récoltes sont très discutées.

Pour communiquer efficacement, le point de vente met les moyens. Au-delà de la traditionnelle PLV et de étiquettes personnalisées, c’est surtout la caméra « Ruches en direct » qui retient notre attention. La magasin diffuse en direct  l’activité des ruches qui se trouvent sur son toit. Rien de tel pour assurer le spectacle !

Un effort reste cependant à faire sur le circuit drive, ou la gamme n’est pas présente.




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre