Dérapage controlé de Monoprix Gourmet

Monoprix-chocolatx1000

L’épisode aurait pu plus mal tourner. Le 13 mai sur Twitter, un client partage une photo prise en magasin : la gamme de chocolat Monoprix sous la marque premium Monoprix Gourmet. Pour illustrer cet assortiment de trois variétés de chocolat, l’approche de l’enseigne de proximité du groupe Casino aurait pu être plus fine ou, à défaut, plus réfléchie. Le choix d’un homme noir pour le chocolat noir et d’une femme métisse pour le chocolat au lait a en effet suscité la réaction de plusieurs internautes n’hésitant pas à parler de racisme.

 

Certains twittos ont également détourné l’image en proposant à l’enseigne d’aller au bout de son idée en remplaçant le carreau de chocolat blanc qui figure sur le troisième produit, par un homme albinos.

Heureusement, l’enseigne très active sur les réseaux sociaux a su réagir rapidement en précisant que le packaging était en cours de retravail. D’autres personnes ont pris la défense de l’enseigne comme @iomguiM : « Ne vs excusez pas ! Le chocolat vient de St-Domingue ! On va quand même pas interdire les photos de gens de couleurs ! » Cet épisode n’est finalement qu’un concours de circonstances. Le fruit d’une implantation hasardeuse ou malhabile qui met en parallèle des emballages qui n’ont pas de lien. Une association malheureuse alors que les autres codes de la gamme de chocolat ne présente pas d’homme ni de femme, mais du chocolat simplement.

Les marques de distributeurs Monoprix, c’est toute une histoire ! L’enseigne s’est bâti une forte image de « déconnade » lorqu’elle a repositionné sa marque coeur de gamme en 2010 (Cf. La pointe d’humour de Monoprix). Cinq ans plus tard, cette image de distributeur accessible continue de coller à la peau de l’enseigne qui ne rate pas une occasion de détourner ses emballages lorsqu’elle se présente. Dernier détournement en date, celui en lien avec l’ouverture du festival de Cannes.

Monoprixx900




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre