Une étiquette intelligente qui indique l’altération des aliments

etiquette RFID

Qui n’a jamais laissé pourrir une salade de fruits frais ou une barquette de fraises au frigo ? Plus de 100 millions de tonnes de produits altérés ont ainsi été gaspillés en 2014 en Europe. Un chiffre qui pourrait dépasser les 126 millions en 2020. Heureusement, la technologie vient à la rescousse. Le centre de recherche finlandais VTT a ainsi mis au point un capteur couplé à une étiquette RFID permettant d’alerter le consommateur de l’état de fraîcheur des fruits frais. Le capteur mesure le niveau d’éthanol dans l’emballage, un gaz responsable du mûrissement des fruits. La puce RFID peut ensuite être lue par un smartphone par exemple, ce qui permet de savoir si le produit est encore comestible ou non. Le dispositif servira aussi aux distributeurs pour contrôler la qualité alimentaire des produits. VTT a également mis au point une puce qui change simplement de couleur en fonction du niveau d’éthanol.
En avril, c’étaient des chercheurs américains de l’Institut de technologie du Massachussetts (MIT) qui avaient révélé un capteur pour surveiller la qualité de la viande. Avec un double objectif là encore : limiter le gaspillage et éviter toute intoxication liée à la consommation de denrée périmée.




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre