Andros met le paquet sur les gourdes avec Manaudou

BAnnière-Andros

Les beaux bébés ou les beaux gosses ? Andros vient de présenter ses trois nouvelles égéries à l’occasion des championnats du monde de natation de Kazan (Russie). Florent Manaudou, Camille Lacourt et Fabien Gilot revêtent, le temps d’une pub, le maillot Andros pour défendre la compote en gourde. Orchestrée par Dufresne Corrigan Scarlett, le spot de 20 secondes vise à démocratiser la consommation de compote nomade en suggérant un usage pour les adultes. Diffusée sur les chaînes et émissions sportives la première semaine d’août, la campagne baptisée « Les beaux bébés » fera son retour sur les écrans à la rentrée.

Leader sur le marché des compotes en pot  avec 60 % de part de marché, Andros tente de à nouveau une offensive sur les gourdes pour s’impose face à un Materne spécialiste. Seul segment en croissance (+ 9 %) face aux coupelles ou pots familiaux, les gourdes pèsent désormais 60 % du CA des compotes, autant dire qu’il est indispensable pour Andros de s’y faire une place. Mais Materne raffle plus de la moitié des volumes du segment, devant la MDD (30 %) et Andros (14%), notamment avec sa célèbre gamme Pom’Potes.

Déjà, en 2012, le groupe Andros (Andros, Bonne Maman, Mamie Nova) avait tenté une nouvelle approche avec P’tit Dros. Des gourdes résolument enfantines qui n’ont pas permis à la marque de décoller. La hausse des ventes de la marque sont en effet uniquement liées à une accélération de la guerre promotionnelle que se livrent les acteurs du marché.

Faire téter les parents, Materne l’avait déjà envisagé en 2014, avec sa campagne de publicité (Cf. Materne fait téter les parents) pour le lancement de sa gamme Ma pause fruit. Andros innove cependant en diffusant, en même temps que la publicité, le making of. Mais cela ne suffira probablement pas à faire oublier l’avance prise par Materne. Une avance que le groupe MOM maintient en innovant fortement sur le produit.




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre