Les départements les moins chers pour faire ses courses

bandeau-carte

Comme chaque année, le magazine Que Choisir a mené l’enquête sur les prix de 16 grandes enseignes dans les 95 départements de France métropolitaine, soit 3 639 magasins. Pour établir son classement, Que Choisir a établi un panier moyen constitué de 81 produits de marque nationale (70% du panier) et de marques de distributeurs (30% du panier).

Au niveau national, Géant Casino et Leclerc sont à égalité les moins chers, avec un panier de 381 euros en moyenne. A l’autre bout du spectre, Monoprix et son panier moyen à 481 euros, soit 100 euros de plus ! Rien de surprenant dans ces chiffres qui confirment ceux des indices prix publiés par A3 Distrib / Editions Dauvers, ou l’étude semestrielle de Linéaires, qui prend aussi en compte la zone marché. L’enquête de Que choisir est en revanche très instructive au niveau géographique. Dans les départements, l’échelle des prix dépend moins de variables sociologiques (taux de chômage par exemple) ou du revenu moyen que de l’intensité de la concurrence. Ainsi, dans les Hautes-Alpes, département le moins cher avec un panier de 389 euros, «[la préfecture] Gap est le siège d’une lutte acharnée entre un hyper/Drive Leclerc et un Géant Casino», explique le magazine, ce qui tire les prix vers le bas.

Autres départements dans le bas de la fourchette, tous ceux du Grand Ouest : Côtes-d’Armor, Vendée, Finistère, Orne, Deux-Sèvres. A l’autre bout de la fourchette, Paris, les Hauts-de-Seine et les Alpes-Maritimes dont les paniers moyens dépassent les 430 euros. Plus étonnant, la Seine-Saint-Denis arrive au 7e rang des départements les plus chers alors que le pouvoir d’achat y est peu élevé par rapport à la moyenne.

Bref, tout cela confirme que la guerre des prix entre les enseignes est bien réelle, et qu’elle ne répond à aucune logique clientèle mais à une sorte de duel d’egos. D’où les fameuses pancartes «comparatives» fièrement brandies à l’entrée des magasins qui sont plus là pour témoigner de l’agressivité prix que d’une politique globale.




Il y a 2 commentaires

Ajoutez le vôtre
  1. Amaury BEAUTRU

    Désolé qu’elle ne vous satisfasse pas complètement. Nous avons pourtant cherché la solution la plus esthétique et ludique. Une suggestion d’outil ? Cdlt. Amaury


Laisser un commentaire