Appel au boycott des magasins U pour sa publicité de jouets unisexe

bandeau-pub-U

Pour la troisième année consécutive, Systeme U a proposé pour Noël un catalogue de jouets unisexe sensée mettre fin aux « stéréotypes », où des garçons jouent à la poupée et des filles au meccano. Sauf que cette fois-ci, l’enseigne a doublé son catalogue  d’une publicité TV de deux minutes diffusée sur les écrans juste avant Noël. Le spot met en scène des enfants qui exposent leurs préjugés. « Les garçons jouent au foot, les filles à la dinette », dit par exemple une blondinette. Mais dans la suite du film, lorsque les enfants sont laissés libres dans une pièce, une fillette s’initie naturellement à la perceuse et un garçon passe l’aspirateur. « Il n’existe pas de jouets pour filles ou pour garçons, mais des jouets tout simplement », conclut le slogan, qui appelle les gens à réagir via le mot-dièse #NoelSansPrejuges.

Une initiative plutôt bien accueillie au départ, y compris par la secrétaire d’État chargée des Droits des femmes, Pascale Boistard.

Mais très vite, une anti-campagne a déferlé sur Twitter, l’attaque venant notamment de militants de la manie pour tous. Dénonçant une « propagande » de Systeme U pour la « théorie du genre », certains, dont le fondateur du Mouvement pour la France Philippe de Villiers, appellent même au boycott pur et simple des magasins.

Que Serge Papin se rassure : l’initiative ne risque pas d’aller plus loin que quelques extrémistes convaincus. D’ailleurs les encouragements et félicitations sont finalement bien plus nombreux que les critiques. Cette affaire prouve toutefois que ces concepts sont encore à manier avec une très grande prudence.




Il y a 2 commentaires

Ajoutez le vôtre
  1. Denier

    Chacun homme ou femme a toute la liberté de faire de la cuisine et du bricolage comme des pros ou des chefs s’il le faut et de surcroît le devenir… Mais ce qui est en jeu dans ce genre d’exemple c’est l’avenir de l’humanité, tout bonnement, qui ne tient debout que par son exemple incessant à travers toute son histoire présente et passée et grace à sa langue cultivée, admirable pour toute la civilisation moderne et sûre dans ses principes, fermes, forts et absolument nécessaire à la réalité du genre complémentaire que sont l’homme et la femme. Et non pas une égalité des sexes qui ne peut s’emporter au ciel et qui mutile l’homme contre sa volonté d’être sage, en paix avec la création et tout l’univers… Oui ça suffit de se faire avoir par la réclame U, qu’il cesse de faire de la casse anti familiale c.à.d. anti sociale dans nos campagne…


Laisser un commentaire

*