Un label de plus pour les consommateurs

Logo-FR

Q&A research and consultancy frappe à nouveau. Le bureau d’études néerlandais, déjà à l’origine du prix discutable de la « Meilleure chaîne de magasin », présente son nouveau label pour désormais élire « Le Meilleur produit de l’année ».

Présent en France depuis quelques années et faisant le bonheur de Lidl, premier distributeur à avoir exploité cet outil marketing, Q&A décline son modèle d’enquête en ligne pour récolter l’avis des consommateurs sur les produits de consommation. La méthode reste la même : l’inscription d’un participant est gratuite. Ce qui ne l’est pas, ce sont les outils mis à disposition des concourants pour faire la promotion du label afin de récolter des avis favorables (seul les bannières numériques sont mises à disposition gratuitement). Car disons le simplement, en communicant sur ce prix auprès de ses clients, la marque a plus de chances de tomber sur ses défenseurs que ses détracteurs. Pour pouvoir apposer le logo « Meilleur produit de l’année » pendant un an sur ses emballages ou ses communications, le lauréat doit ensuite s’affranchir d’une licence dont le montant varie de 6000 et 14 500 euros, suivant l’usage fait de celui-ci.

Une mécanique bien huilée car le label fait ainsi sa promotion aux frais de la princesse.

Pour relativiser le coût, l’organisateur précise qu’est remis à chaque gagnant le rapport de l’étude de la catégorie dans laquelle il concoure (valeur annoncée 1750 euros). Ce compte rendu permet d’obtenir toutes les informations des compétiteurs de la catégorie, leurs classements ainsi que des informations sur les consommateurs les ayant évalué. Pour être élu, le gagnant doit au minimum avoir généré 380 évaluations.

La France est le 4e pays où ce label est proposé. L’an dernier, 45 000 consommateurs ont participé aux élections en Belgique, Allemagne et aux Pays-Bas des Meilleurs produits de l’année. A titre de comparaison, et toujours selon l’organisateur, le prix de la « Meilleure chaîne de Magasin » aurait engagé 370 000 consommateurs l’an passé, rien qu’en France. Pour cette première campagne française, celle de 2016-2017, les candidatures sont à présenter sur Internet avant le 30 mars. Les consommateurs pourront ensuite évaluer les participants pendant deux mois et découvriront les nominés mi-juin, avant la remise des prix le 1er juillet.

Ce prix s’ajoute à la longue liste de labels proposés par des entreprises privées, parmi les plus connus et génériques : Saveurs de l’année (Monadia) et Elu produit de l’année. Tous deux, antérieurs à 2000 sont désormais bien présents à l’esprit de consommateurs. Chacun présente une méthodologie personnelle qui contribue à la confusion du consommateur, de plus en plus noyé sous l’information et de moins en moins crédule.




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre

*