Partage des taches ménagères, où en sommes-nous ?

partage tache ménagère marketing pgc

Le paneliste Nielsen vient de publier une étude sur le partage et la répartition des taches ménagères au sein des familles à travers le monde. Il en ressort qu’aujourd’hui 44% des interrogés déclarent que c’est une femme chef de famille qui fait la majorité du ménage, 17% un homme, et pour 28% qu’il s’agit une charge partagée entre les deux chefs de famille.

Nettoyage et achat sont-ils liés ?

Si ce chiffre n’est pas très flatteur pour l’égalité, il est encore plus inégalitaire sur le spectre français où 52% des interrogés déclarent que c’est une femme chef de famille qui assure la plus grande part du ménage au sein du foyer. 

partage taches ménagères

Quand il s’agit de faire les courses, la balance penche encore davantage du côté des femmes. 51% des interrogés dans le monde déclarent que c’est une femme chef de famille qui fait la majorité de ces achats, contre seulement 21% un homme. Même si ce déséquilibre est immense, ces chiffres prouvent néanmoins « qu’il est faux de penser que l’entretien de la maison est une tâche réservée aux femmes » comme l’explique Sarah Peters, Global Business Partner chez Nielsen. Le nombre croissant d’hommes participant à ces activités est un élément essentiel que les géants de l’univers DPH doivent prendre en compte dans leurs stratégies marketing afin de s’adapter aux enjeux actuels de la société.

37 % des acheteurs accordent de l’importance à la marque

Près d’un tiers (31%) des répondants à travers la planète font le ménage quotidiennement. Pour effectuer ces tâches au mieux avec les produits les plus adaptés, leurs deux principaux critères d’achats sont l’efficacité et la qualité.  Sans surprise, près de 6 interrogés sur 10 affirment que la performance de nettoyage est un critère de choix très important, suivie de près par le rapport qualité-prix (54%). L’expérience précédente satisfaisante arrive troisième avec 40%.

Parmi les critères secondaires, on retrouve tout d’abord la marque qui n’est un critère que pour 37% des répondants devant la praticité et l’ergonomie de l’emballage (30%). Pour près d’un quart des consommateurs interrogés, l’argument « vert » est différentiant au travers de l’importance aux ingrédients bio ou naturels (26%) ainsi que d’un emballage écologique ou durable (24%). 

Dans l’univers de l’entretien du linge, l’efficacité est également vue comme l’élément principal de choix par 59% des interrogés, qui recherchent avant tout un produit capable de s’attaquer aux taches et ensuite l’efficacité à basse température (54%). L’écologie prend une part encore plus importante dans les lessives avec 32% des consommateurs qui souhaitent une lessive respectueuse de l’environnement.

Méthodologie : Pour cette enquête, Nielsen a interrogé plus de 30 000 consommateurs à travers 61 pays via un questionnaire en ligne. Dans certains pays où la pénétration d’Internet est encore en développement, les interrogés peuvent être plus jeunes et plus riches que la population globale de ce pays. Le taux de pénétration d’Internet variant selon les pays, Nielsen utilise un seuil minimum de 60% de pénétration d’internet ou une population en ligne de 10 millions pour inclure le pays dans l’enquête.



Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre

*