Conjoncture des PGC à P4 2016 – Parts de marché

Allée-course

La baisse se confirme. Alors que P3 annonçait la première baisse des ventes de produits de grande consommation depuis près d’un an et demi (lire Conjoncture des PGC à P3 2016), P4 le corrobore. Le CA des PGC a perdu 1,3 % à P4 2016 (du 21/03 au 17/04) par rapport à la même période l’an passé.

Les données du panéliste Kantar Worlpanel annoncent une consommation en berne mais l’explique en partie par un effet calendaire : la période comprend deux semaines de vacances quand celle de l’année dernière n’en comportait qu’une. En revanche un sondage du cabinet d’étude confirme un état d’esprit morose des Français en matière de consommation. Depuis cette période, une majorité d’entre eux (52 %) déclarent ne pas avoir envie de dépenser et 40 % estiment que ce n’est pas le bon moment pour faire des achats importants.

Leclerc et Lidl à égalité

Leclerc et Lidl continue d’enregistrer les plus forts gains de part de marché. Le hard discounter parvient même à se hisser à égalité avec le leader français en gagnant autant de part de marché : 0,3 pt. Lidl pointe à 5,3 % de part de marché valeur quand Leclerc peut s’enorgueillir de 20,6 %. Les deux enseignes ont respectivement recruté 400 000 et 350 000 nouveaux clients sur la période.

Challengers en matière de gain de part de marché et ce depuis quelques périodes désormais, le groupe Casino gagne 0,2 point de part de marché (11,5 %) grâce à ses circuits hypermarché (Géant Casino + 0,1 point) et hard discounter (Leader Price à + 0,1 point). Le premier recrute 260 000 nouveaux clients grâce à une image prix améliorée. Le second fidélise.

Auchan et Intermarché, le retour

Absent depuis plusieurs périodes de la note de conjoncture de Kantar Worlpanel (signifiant une perte de part de marché car le panéliste n’annonce désormais que les bonnes nouvelles), Intermarché et Auchan font leur retour sur les chemins de la croissance de part de marché. L’indépendant gagne + 0,2 point à 14,3 % grâce à des clients plus fidèles. Le gain de 0,1 point chez Auchan s’explique, lui, par un recrutement de nouveaux clients (+ 170 000 en un an).

Absents de la note de Kantar Worlpanel, les enseignes de la famille Delhaize (Cora, et S. Match), celles de Carrefour, Système U, les supers de Casino et Simply Market sont les perdants de la période.




Il y a 2 commentaires

Ajoutez le vôtre
  1. Denizot

    Petite erreur : Absents de la note de Kantar Worlpanel, les enseignes du groupe⚠ Gérard Mulliez (Cora, et S. Match⚠)


Laisser un commentaire