Caprice des Dieux lance le « snack content »

Banniere-Caprice-En-cas

Pour la promotion de sa buche à snacker, Caprice des Dieux met le paquet. En Cas de Caprice bénéficie depuis cette semaine d’une campagne virale qui lui est dédiée. Conseillée par l’agence Fred & Farid Paris, la marque du groupe Savencia a sollicité 150 contributeurs plus ou moins de renom pour réaliser 1440 mini films. Parmi eux des graphistes, youtubers, viners, illustrateurs web, etc., qui ont concocté des gifs, tutos, parodies, stop motion ou slow motion, etc, de moins d’une minute.

LaMinuteCapricex1000

Pourquoi 1440 films ? Car c’est le nombre de minutes que compte une journée. En faisant des contenus dynamiques et légers, à consommer à toute heure minute, la marque rappelle que son produit est adapté à une consommation à n’importe quel moment de la journée. Ainsi, les curieux pourront se connecter au site dédié pour picorer la vidéo de la minute en cours ou bien procrastiner tout l’après-midi devant ce divertissement facile.

Pour obtenir son brand content, la marque se repose donc sur la co-création. Elle s’est ainsi assurer la présence d’une partie du gratin du web lors de sa soirée d’inauguration, le 9 mai.

Mais soyons honnêtes, le résultat n’est pas aussi divertissant qu’on aurait pu l’espérer. Voir très léger dans certains cas. Cette opération ne restera probablement pas dans les annales. Bien que l’idée soit originale, c’est l’exécution qui pèche. La sous traitance de son contenu a un prix et l’objectif ambitieux des 1 440 vidéos à un coût : le quantitatif plus que le qualitatif. Mais la marque, déjà très axée sur le digital, a réussi à faire parler d’elle.

Né en 2009, En Cas de Caprice est la dernière innovation de rupture de la marque. Un produit plus valorisé que les autres produits de la gamme Caprice des Dieux.




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre

*