La fusion Auchan-Systeme U fait pschitt

super-auchan

L’alliance AuchanSysteme U a du plomb dans l’aile. Les deux enseignes ont annoncé mercredi 13 juillet mettre fin au rapprochement de leur réseau, à savoir l’échange de magasins. Le projet initial prévoyait le passage des Hypers U sous bannière Auchan, tandis que les Simply Market passeraient sous pavillon U. Une réorganisation qui a suscité une volée d’indignations chez les propriétaires de magasins U, craignant d’être phagocytés par le géant nordique et de perdre leur indépendance, propre au système de coopérative de Systeme U. Plus prosaïquement, ils ont peut-être aussi tourné casaque face aux piètres résultats d’Auchan ces dernières années, qui a enregistrée trois années de baisse de ventes.

Le projet semblait de toutes façons mal embarqué. Le 7 juillet dernier, Bruno Lasser, le président de l’Autorité de la concurrence avait signalé le report de l’examen du rapprochement des enseignes à la demande de deux protagonistes. Elle avait auparavant souligné la complexité du projet, avec pas moins de 300 « zones de chevauchement » à examiner. De quoi présager des négociations interminables, qui avaient déjà sans doute découragé la fusion Orange-Bouygues Telecom dans un autre domaine.

Malgré l’abandon d’une partie majeure de l’alliance, Auchan réaffirme haut et fort le partenariat entre les deux groupes et va « lancer un projet de collaboration renforcée sur les achats ». Soit exactement ce à quoi se sont (sagement) limités les autres rapprochements (Casino/IntermarchéCarrefour/Cora, Leclerc/Rewe). Le communiqué a beau exprimer « une ambition inchangée », on a du mal à ne pas y voir une retraite en bonne et due forme. Ou tout simplement un retour à la réalité.




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre

*