La Louve : Le magasin coopératif ouvre ses portes à Paris

chariot-roues-bloquantes

S’inspirant du modèle américain créé dans les années 70, la Park Slope Food Coop, dans le quartier de Brooklyn à New York, La Louve verra le jour dans le 18ème arrondissement de Paris à la fin octobre 2016. Ce supermarché de 1450m² n’accueillera pas des clients mais des coopérateurs. En effet, ce nouveau concept de coopérative alimentaire est fondé sur l’autogestion et défit, à son niveau, le modèle des grandes enseignes nationales.

Déjà 2400 membres

Cet organisme à but non lucratif est géré par ces proprel_588_la-louves consommateurs qui doivent devenir membres et investir 100€, soit 10 parts dans la coopérative. Mais ils doivent aussi donner de leur temps bénévolement : 3 heures par mois afin de participer au bon fonctionnement du magasin. Aux côtés de quelques salariés, ils prennent en charge les tâches d’approvisionnement des rayons, de gestion de stock, administratives ou la gestion des caisses. Ainsi, La Louve est un organisme qui recherche la transparence dans tous ses actes d’achat, de vente, de gestion et d’administration et est gérée et gouvernée par ses membres.  Déjà près de 2400 membres ont rejoint l’organisme.

Offrir aux membres des produits de qualité

En contrepartie, la coopérative s’efforce de proposer à ses membres une alimentation de qualité à prix réduit (15 à 50% moins cher que dans la grande distribution), en donnant la priorité aux producteurs locaux, aux circuits courts et aux produits de saison.

Elle vise le plus possible à sensibiliser ses participants aux enjeux alimentaires actuels et souhaite devenir un lieu d’échange et de partage autour de la nourriture. Car l’un des enjeux pour les deux fondateurs américains est de permettre aux membres de prendre en main leur alimentation par le choix de la qualité et de la fraîcheur des produits alimentaires.

Une initiative qui en appelle d’autres un peu partout en France avec des ouvertures sur 2017. Tout comme le bio, ce phénomène montre l’intérêt croissant des consommateurs pour la qualité et l’origine des aliments ainsi que leur volonté de s’impliquer plus dans l’offre alimentaire qui les entoure.




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre