Conjoncture des PGC à P13 2016 – Parts de marché

Allée-course

Les dernières périodes l’annonçaient, le marché des produits de grande consommation et de frais libre service (PGC-FLS) a enregistré une année 2016 très médiocre. D’après le panéliste Kantar Worldpanel, la croissance annuelle s’est péniblement maintenue dans le positif, à +0,2 % en chiffre d’affaires. En comparaison, 2015 s’était achevé en croissance de 1,5 %, 2014 à + 0,8 % et 2013 à + 1,1 %.

La période du 28 novembre au 25 décembre (P13) sauve pourtant les meubles, puisqu’elle enregistre un gain de +1,5%. Le plus fort de l’année. Les périodes négatives ont été plus nombreuses en 2016. D’après le panéliste, ces douze derniers mois ont été accablés par une météo peu favorable (avec à certains endroits des catastrophes naturelles), des grèves et blocus dévastateurs, le tout sur fond de peur d’attentats. Toutes les explications ne sont cependant pas conjoncturelles. Depuis plusieurs années, une tendance fait aussi son chemin, le manger moins mais mieux, plus responsable. Cette évolution touche certaines catégories de produits en particulier, comme les alcools, le pain ou les produits d’origine animale comme la viande rouge ou les produits laitiers.

Les comportements de consommation se modulant, ils déstructurent les habitudes d’achat, avec le développement de la consommation hors domicile par exemple, ou la consommation sur le pouce.

4,5 millions foyers utilisateurs du drive

Le drive ne s’en plaint pas. En décembre sa part de marché a gagné 0,6 points par rapport à l’année passée, pour atteindre 5,4 %. Sur le quatrième trimestre, ce sont 16% des foyers français qui ont acheté via ce canal, soit 4,5 millions de foyers. La proximité, elle aussi en croissance, ne fait pas aussi bien et parvient à +0,2 point (6,4 % de PDM)

Côté enseignes, Lidl confirme en décembre sa croissance annuelle de 0,3 point de part de marché pour accaparer 5,1 % du CA. Sa bonne santé s’explique par un fort recrutement (+ 350 000 foyers vs la même période l’année dernière) et un accroissement du panier moyen (de 60 centimes). L’ex-hardiscounter ne parvient pas à rattraper le grand vainqueur de l’année. Leclerc gagne 0,2 point sur la période mais 0,4 point sur l’année pour s’inscrire en leader avec 20,7 % des ventes.

Aidé par ses supermarchés, Carrefour France reste le premier groupe de distribution. Market gagne 0,2 point pour 7,5 % de PDM. Système U, Casino et Géant sont les derniers gagnants de cette période, dans la continuité de leurs précédentes performances ils gagnent tous 0,1 point de part de marché, respectivement à 10,4, 2,6 et 1,8 % des ventes.

Auchan, les enseignes Louis Delhaize (Cora et S. Match), ainsi qu’Intermarché, sont les perdants de cette année.




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre

*