Carrefour félicite ses concurrents

Carrefour-Bravo

Après les voeux d’Intermarché, les félicitations de Carrefour à ses concurrents ! L’initiative fera certainement moins de bruit que celle du Mousquetaire en début d’année, mais elle a de quoi amuser. Carrefour félicite ses concurrents dans une campagne print un brin sarcastique.

Sans les citer, le distributeur attribue un BRAVO, en lettres capitales, à tous ses compétiteurs. Sur cette double page du JDD du 19 février, reprise dans les quotidiens nationaux et régionaux jusqu’au 25 février, « Carrefour salue ses concurrents qui annoncent leurs bonnes intentions sur un sujet essentiel (…) : une meilleure qualité alimentaire accessible à tous« .

En 2017, Système U s’engage à supprimer 90 substances controversées de leurs produits alimentaires et non alimentaires.

En ce début d’année, Leclerc et Système U ont fait de l’alimentation saine et durable leur cheval de bataille sur le plan de la communication. Pour les 20 ans de sa marques propre, Marque Repère, Leclerc a annoncé un large projet pour devenir le distributeur le mieux disant en matière de qualité nutritionnelle de ses produits. Au même moment, Système U fêtait le pot de départ des ingrédients et additifs décriés (huile de palme, glyphosate, OGM, etc.), bannis de 6 000 de ses produits à Marque U. Les petits monstres imaginés par l’agence TBWA n’ont pas laissé les Français indifférents dans la presse comme sur le petit écran.

Comme pour rattraper son retard

Conscient d’arriver après la bataille, et comme pour rattraper son retard, Carrefour juge bon de justifier des 25 dernières années qu’il vient de passer à plancher sur cette même question de l’alimentation. N’hésitant pas à s’attribuer le rôle de source d’inspiration. « En 2005 nous avions déjà supprimé 50 additifs controversés des produits Carrefour. En 2005 nous avons lancé une gamme issue de la pèche durable » peut ton lire parmi la listes des 10 faits marquants choisis par l’enseigne pour montrer son dévouement à la cause, avant tout le monde.

On y découvre également que Carrefour prévoit de mettre en place cette année un programme de développement de l’agriculture bio. Un argument qui sonne encore un peu flou par rapport au engagement plus forts pris par le passé, comme en 2013, lorsque l’enseigne était l’une des premières à développer une filière sans traitement antibiotique.

 




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre

*