McDonald’s relance avec humour son service à table

mdcoo

Imaginez-vous à table, dans un restaurant McDonald’s, avec vos amis en train de rire et de discuter tout en attendant votre menu commandé quelques minutes auparavant à la borne.

Tout cela est possible grâce au service à table de McDonald’s, mais pas nouveau !

Un spot publicitaire décalé

En 2017, l’histoire a changé.  La firme souhaite relancer son service à table afin de rester compétitif sur un marché de la restauration rapide très concurrentiel. Elle nous dévoile ainsi son nouveau sport publicitaire, pour le moins surprenant. Il est rythmé par la musique de Bonnie Tyler « Total Eclipse of the Heart ». Ce projet a été réalisé par Vincent Lobelle, géré par l’agence TBWA Else Paris et produit par Insurrection.

Plein d’humour, le spot de 1 minute 30 secondes est diffusé à la tv et en digital. Impossible après ça de ne pas l’avoir dans la tête ! En une semaine, le spot publicitaire mis en ligne a généré plus de 46 000 vues Youtube.

Le service à table, comment ça marche ? Le client commande à la borne, il paye et il peut choisir d’être servi à table en indiquant la zone du restaurant dans laquelle il va s’installer. Il n’aura plus qu’à aller s’asseoir et attendre d’être servi par un équipier.

La firme souhaite se rapprocher davantage de ses clients et continuellement élargir sa clientèle. La nouvelle promesse de McDonald’s : plus de convivialité autour de l’attente du repas pour une expérience totale. Et un slogan aussi simple qu’efficace « McDonald’s propose le service à table pour se retrouver ensemble à table ».

Une expérience déjà testée en France

Une expérience client qui existe en France depuis 2010 et qui avait été testé dans 50 de ses restaurants avant d’être élargi en 2012. Le bilan est mitigé. Le service à table a à la fois permis d’attirer des nouveaux clients et de répondre à de nouvelles exigences, mais le délais d’attente à table s’est révélé être un frein pour de nombreux clients.

De plus, comme l’avait expliqué Jean-Noël Penichon directeur des opérations Europe du Sud en mai 2010 dans un article pour Le Figaro : « Le service à table représente un coût supplémentaire de personnel pour McDo. En termes de main-d’œuvre, c’est très impliquant. Nous n’avons aucune volonté de le généraliser à l’ensemble des restaurants».




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre

*