Herta décline sa Knacki en version végétale

Knacki-vegetale

Un an et demi après son lancement sur le traiteur végétal avec Le bon Végétal, Herta décline son best seller, la Knacki dans une recette végétale. Après les Knacki au porc, au jambon, celles au poulet et celles réduites en sel, c’est une gamme de Knacki au blé et pois qui rejoint l’offre.

Pas pour les vegans

Knacki propose une nouvelle recette de saucisse à base de pois et blé.

La nouveauté végétale s’adresse de toute évidence aux végétariens (environ 3 % des Français) mais pas aux végans (0,5 % de la population) du fait de la présence de blanc d’oeuf en poudre. Se sont surtout les flexitariens (environ 30 % des français qui tendent à réduire sa consommation de protéine animale) qui représenteront la majorité de la cible.

Ingrédients : protéines de blé et de pois réhydratées ; Eau ; Huile de colza ; Blanc d’œuf en poudre ; Gélifiant : methyl cellulose, carraghénane, gomme de caroube ; Arôme naturel ; Epices ; Levure ; Sel ; Vinaigre ; Poudre de tomates ; Emulsifiant : gomme de guar, gomme de xanthane ; Colorant (oxyde de fer, lycopène) ; Antioxydant : vitamine C

Un positionnement prix décalé

Ambitieuse, la marque décline d’ores et déjà son offre en trois conditionnements : x 4 (140 g pour 1,75 €), x 6( 210 g pour 2,35 €) et x 10 (350 g pour 3,45 €). Le positionnement prix est très largement décalé de la référence phare de la marque. Le pack de x 6 coûte 1,06 € en pur porc, pour le même poids que son équivalent végétal, soit une différence de 120 %.

La saucisse végétale revendique une teneur supérieure en protéine que l’originale (16 % contre 12,5 %) et moins de matières grasses (19 % contre 23 %).

En plein développement, le marché du traiteur végétal a généré un CA de 35 M€ en 2016 et devrait atteindre 150 M€ en 2020.




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre

*