Fini les steaks de soja, escalopes de blé et saucisses végétales

Ce jeudi 19 avril,  les députés ont voté un amendement interdisant l’utilisation de noms propres à l’univers de la viande pour les produits végétaux. Exit les steaks de soja, escalopes de blé, lait de soja, etc.

Une pratique commerciale trompeuse

Dans le cadre de l’examen du projet de loi agriculture et alimentation, l’amendement proposé par Jean-Baptiste Moreau (LREM), éleveur bovin de profession et président d’une coopérative regroupant 900 agriculteurs a été adopté afin « d’interdire certaines pratiques commerciales trompeuses pour le consommateur ».
« Mieux informer le consommateur sur son alimentation ! Il est important de lutter contre les fausses allégations : nos produits doivent être désignés correctement. Les termes de fromage ou de steak seront réservés aux produits d’origine animale !  » détaille JB Moreau dans son tweet.

Une amende jusqu’à 300 000 euros

Les produits concernés sont tous ceux qui ne sont pas uniquement, ou pas du tout, composés de viande. Les industriels qui ne respecteraient pas cette directive s’exposent à une amende pouvant aller jusqu’à 300 000 euros.

L’adoption de cet amendement fait directement écho à l’arrêté en juin 2017 par la Cour de Justice de l’Union Européenne qui interdisait aux produits végétaux de mettre en avant des appellations propres aux produits laitiers comme le fromage, la crème ou le lait.




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre

*