Millenials, nouveaux chouchous des magasins?

blur-business-computer-230544

Depuis quelques années, il semble que le client de référence n’est plus uniquement la femme au foyer, surnommée Mme Michu, responsable des achats du foyer. La cible a peu à peu transité vers une autre génération, certes moins importante en terme de pouvoir d’achat mais autrement plus stratégique : les millenials, ces jeunes entre 18 et 35 ans , décrits également comme des digital natives. La différence avec les digital migrants? Ils sont nés avec les technologies d’information et de communication et ne les ont pas quittées.

D’après la dernière étude de l’Observatoire Cetelem, cette nouvelle génération a totalement intégré l’usage du smartphone dans son parcours d’achat. Que ce soit pour comparer les prix (56% des millenials) ou pour concrétiser leurs achats sur internet après une expérience positive en magasin (54% d’entre eux). Mais contrairement à ce que l’on pense, cette génération n’a pas pour autant déserté les surface de ventes. Ainsi pour 57% des Millennials européens, faire du shopping dans les magasins reste un plaisir (contre 47% pour l’ensemble de la population).

Avec la concurrence accrue d’internet et des plateformes de vente en ligne telles Amazon, il est donc indispensable de capitaliser sur le digital pour créer des expériences d’achat uniques en magasin.

Le réseau social Snapchat s’est ainsi parfaitement approprié la problématique en proposant à Orange et Sephora d’intégrer la réalité virtuelle dans leurs surfaces de ventes fin 2018.

En utilisant des géo-lenses spécifiques aux enseignes – l’étoile (Sephora) ou le sapin (Orange)- les clients pouvaient ainsi se voir offrir des bons de réductions et autres avantages en tapotant sur la forme aux allures de piñata.

En plus d’une expérience unique, les enseignes comptaient également capitaliser sur la viralité. En effet, chaque utilisateur Snapchat est, à son niveau, un petit influencer. Avec une moyenne de 30 contacts réguliers, les digital natives deviennent ainsi des vecteurs publicitaires!

 

 

Cet article a été réalisé suite au « Petit-Déjeuner du Commerce 4.0 – Millénials et commerce 4.0 », organisé à par la Chaire Prospective du commerce dans la société 4.0 de l’ESCP en partenariat avec E.Leclerc.

Pour retrouver l’étude de l’observatoire Cetelem en intégralité, cliquez sur ce lien.




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre

*