Instagram : du réseau social au site de vente en ligne

instagram-shopping-1553006313

Il y a exactement un an, le célèbre réseau social appartenant à Facebook créait Instagram Shopping . L’entreprise américaine continue cette année sa mutation en annonçant le lancement de la version test aux USA : Instagram Shopping Check, intégrant la possibilité de paiement.

Fort de son milliard d’utilisateurs mensuels, Instagram continue sa progression. La création en Mars 2018 de Instagram Shopping avait d’ores et déjà créé des surprises. Cette nouvelle fonctionnalité se matérialisait par un sticker apparaissant sur les photos des marques (sur le fil d’actualité ou les stories) affichant le prix du produit en question. Il était ensuite possible , en cliquant sur le visuel, d’être redirigé automatiquement sur le site marchant.

Exemple d’Instagram Shopping avec un produit de la marque Uniqlo

« Jusqu’à présent, l’expérience proposée sur Instagram Shopping était assez longue », explique Guillaume Cavaroc, retail manager chez Facebook. « En moyenne, on compte 22 clics lors de l’achat sur un site marchand mobile, entre le moment où l’on arrive sur site, et le moment de confirmation de commande. 22 clics, c’est autant d’opportunités de perdre le client. En France, le manque à gagner lié aux frictions du parcours d’achat s’élève à 20 milliards de dollars. »

Face à cette volonté de simplifier le parcours d’achat, Instagram Shopping Check permettra, sans quitter l’application, d’accéder directement au paiement dans l’onglet  » commander sur Instagram ». L’internaute pourra sélectionner la couleur et la taille de l’article en question et procéder à l’achat comme sur un site de vente en ligne classique. A la seule différence qu’une fois un achat effectué, la plateforme proposera l’enregistrement des données bancaires pour simplifier encore davantage les futures transactions.

Instagram a ainsi créé une version test aux Etats-Unis en commercialisant 22 marques telles que Adidas, Nike, Zara, H&M, Uniqlo, Dior, Michael Kors, Burberry ou Prada .

Il s’agit ici de l’annonce d’un véritable changement de business model : alors qu’Instagram se finançait exclusivement via la publicité avec la monétisation du traffic, l’entreprise se tourne désormais vers le commerce en appliquant une commission sur les ventes ayant « avant tout vocation à couvrir les frais de transaction que nous allons opérer. » affirmait Guillaume Cavaroc « Nous allons également mettre en place un service client. Le stock et les opérations de livraison restent en revanche gérés par les marques », comme le fait déjà la marketplace de Facebook.

Crédit photo : Uniqlo




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre

*