Petit Navire s’adapte au fil de l’eau

petit navire

Malgré l’apparente bonne santé de la marque Petit Navire (10% de croissance en 2017), le leader du thon en conserve traverse une période cruciale durant laquelle d’importantes décisions vont devoir être prises comme le témoigne Amaury Dutreil, ancien DG de la filiale de Thai Union lors d’une interview pour LSA (janvier 2018).

Le prix du poisson est en forte hausse

Tout d’abord, Petit Navire a du faire face, entre 2016 et 2017, à une multiplication par deux du prix du thon dans l’océan indien (1 300€ à 2 600€ la tonne). A cela s’ajoute la baisse des quotas que ce soit sur le thon, la sardine ou le maquereau. De plus, la société se doit d’investir davantage dans la traçabilité et la durabilité de sa matière première. L’accumulation de ces changements est un coup dur pour le secteur qui se voit dans l’obligation de rivaliser d’ingéniosité mais aussi de répercuter ses coûts sur le consommateur pour ne pas perdre trop de marge.

Le groupe Thai Union investit en RSE

Pour plus de durabilité, la société a investit 90 millions de dollars. Ils ont ainsi pu mettre en place des filières d’achat, créer des partenariats avec les autorités gouvernementales, les sociétés de pêche et d’autres, indépendantes, comme WWF.

Ces investissements semblent nécessaires pour l’image de la marque, fortement impactée suite à un épisode de l’émission Cash Investigation en février dernier.

La diversification et l’innovation, ses axes de croissance

Historiquement spécialiste du poisson en conserve, Petit Navire s’est diversifié dans le frais avec notamment du saumon depuis 2016. Ce nouveau périmètre tire lui aussi la croissance de Petit Navire.

En plus de poursuivre son développement sur le frais, la société a choisi de miser sur l’innovation (en recettes et formats) avec le lancement cette année de 10 nouvelles références :

  • Tartinades de thon (tomates & olive, fromagère & baies roses) au rayon frais (PMC : 2,99€ 140g)
  • Tartinades de thon (duo de poivrons & tomates) au rayon conserve (PMC : 2,10€ 125g)
  • Filets de maquereaux (huile d’olive vierge extra, huile d’olive vierge extra et herbes de Provence) (PMC : 1,99€ 100g)
  • Filets de thon en bocaux (Huile d’Olive Vierge Extra, Huile d’Olive Vierge Extra & laurier, Huile d’Olive Vierge Extra & 5 baies) (PMC : 4,40€ 117g)
  • Thon Le Mariné (olives vertes & origan) (PMC : 2,20€ 110g)
  • Truite fumée 100% française (PMC : 3,90€ 100g)

Crédits photos : Petit Navire

Pour en savoir plus:




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre

*