#AgirPourMieuxManger, les résultats de la grande consultation nationale

makeorg

A quelques jours de la fin du Tour de France 2019, c’est l’occasion pour nous de revenir sur le Tour de France des débats citoyens sur l’alimentation en région, organisé par Open AgriFood, entre mai et juillet.
Un tour qui fait directement suite aux résultats de la Grande Consultation Nationale sur le Mieux Manger !

La grande consultation

Réalisée via la plateforme de mobilisation citoyenne Make.org du 26 mars au 31 mai, la consultation #AgirPourMieuxManger a mobilisé 460 000 participants, généré 8 130 propositions et 1 260 000 votes !
Enseignement majeur : les citoyens se désignent eux-mêmes comme les principaux acteurs du changement avec, en solution plébiscitée (25% des propositions les plus votées) le développement des circuits courts. En deuxième position : la limitation du suremballage et la réduction du plastique avec des alternatives comme le vrac ou la mise en place de consignes. Enfin, un changement des habitudes alimentaires profondes.

4 grands axes, 12 idées émergentes

Axes

Modes de production et de distribution 

Alimentation respectueuse de l’environnement

Changement des habitudes alimentaires

Santé et qualité des produits

Idées

· Privilégier les circuits courts et une meilleure distribution des produits locaux

· Valoriser et soutenir le travail des agriculteurs

· Favoriser le
développement d’une agriculture alternative (bio)

· Limiter la production de plastique dans les emballages et proposer des alternatives (vrac, consignes)

· Lutter contre le gaspillage alimentaire

· Mieux encadrer la pêche et l’élevage (meilleure prise en compte du bien-être animal)

· Adapter les habitudes alimentaires et la consommation des produits (saisonnalité)

· Favoriser l’apprentissage d’une alimentation saine et raisonnable dès l’enfance

· Proposer une alimentation saine dans les établissements publics (écoles, EPAHD, hôpitaux, etc) et privés (entreprises)

· Contrôler davantage les aliments transformés et communiquer davantage sur leur composition

· Mieux indiquer la provenance des produits

· Réguler les importations lointaines et mieux contrôler la qualité des produits

 

Des enseignements supplémentaires

Le bio n’apparaît plus comme le symbole du Manger Mieux. Présent de manière transversale dans la plupart des propositions, il est désormais concurrencé par le souhait de produits locaux et de saison, de proximité, de terroir et de « Made in France ».
De même, la question du prix n’émerge pas comme une priorité même si les citoyens réclament des produits sains et bio soient plus accessibles.
Enfin, bien que le consensus d’un changement des habitudes alimentaires soit partagé, quelques divergences ont été mises en lumière sur les manières d’engager ce changement.
Le végétarisme et les autres restrictions de consommation restent clivants.

Des ateliers pour passer à l’action

À partir des propositions plébiscitées, tous (citoyens, entreprises, associations, etc) sont invités à se rendre à des ateliers pour transformer ces idées en actions concrètes et construire ainsi le Plan d’Actions de la Société Civile.
Ces ateliers se tiendront à Paris, durant la Semaine du Goût (du 7 au 13 octobre 2019).
I‍l est nécessaire de s’inscrire via le site internet pour y participer.




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre

*