Beyond Meat, la nouvelle référence en « fausse viande »

beyond burger

Avec une réelle croissance des végétariens ou des flexitariens en France, l’engouement pour des produits donnant la sensation de manger de la viande est réel.

C’est sur ce secteur que plusieurs acteurs ont décidé de se lancer : Impossible Food, Nestlé et Beyond Meat en proposant des steaks et des saucisses végétaux ayant le goût, la texture de leur équivalents mais ne contenant aucun gramme de viande.

Ces acteurs surfent sur la sensibilité à la cause animale et la décroissance de la boucherie charcuterie. Car même si le nombre de végétaliens (0,4%, Source: Obsoco) et végétariens (2,5%) en France reste faible , les flexitariens (soit ceux qui ont choisi de consommer moins de viande et plus de produits végétaux) pèsent aujourd’hui pour 11% de la population française .

La start-up californienne créée en 2009 Beyond Meat voit les choses en grand et a réussi à convaincre les investisseurs en étant la première startup végan à franchir le pas de la bourse américaine en mai dernier.

Ils se positionnent  aussi bien sur la restauration commerciale que la GMS.

Beyond Meat cherche davantage la croissance du côté de la restauration rapide. Plusieurs recettes sont actuellement en test chez McDonalds (avec le Plant Lettuce Tomato) KFC et Subway Canada.

Pour ce qui est de la GMS, la marque commence son implantation dans l’hexagone en proposant ses produits en exclusivité chez Casino et Monoprix. Pour leur implantation, le groupe a choisi le rayon viande, à la surprise des consommateurs. Un parti pris visant surement à conquérir les flexitariens, même si le prix de vente élevé (environ 30€/kg) en effraiera plus d’un.

Un choix qui ne ravira sans doute pas les défenseurs de la viande, toujours prêts à « défendre leur bout de gras » contre les alternatives végétales.

Crédits Photo : Beyond Meat



Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre

*