Masques : la nouvelle guerre des prix

masque chirurgical

Impossible d’être passé à côté de cette saga des masques ces dernières semaines. Le prix des masques est devenu un repère, leur prix baissant jour après jour. Si les enseignes de la grande distribution ont été les premières à en proposer à la vente à la fin du confinement, leurs approvisionnements massifs ont failli se retourner contre elles.

Des prix difficiles à baisser

Afin de comprendre la chronologie du prix des masques, il faut revenir un peu en arrière. Pendant le début du confinement, seuls les pharmacies étaient autorisées à distribuer/vendre les masques chirurgicaux, à un public limité (personnes à risques & personnels de santé). Début mai, la production mondiale de masques ayant bien progressé, les enseignes de la grande distribution ont annoncé en fanfare la vente prochaine des masques dans leurs magasins. L’approvisionnement arriva au compte-gouttes mais rapidement, tous les magasins ont proposé des masques, à des prix autour de 30€ la boîte de 50.

La main sur le cœur, toutes les enseignes se sont engagées à vendre les masques à prix coûtant, ne souhaitant pas faire d’un bien d’utilité publique un produit d’appel nourrissant la guerre commerciale entre les enseignes.

Relevé a3distrib – Éditions Dauvers du prix d’une boîte de 50 masques

Pendant l’été, les prix à l’achat ont continué de chuter, mais impossible (car illégal) pour les enseignes de revendre à perte des produits achetés beaucoup plus cher quelques mois plus tôt. Toutefois, la pression est montée progressivement, la concurrence s’intensifiant sur d’autres canaux de distributions (marchés en plein air, Amazon, Action…). Alors qu’il était aisé de trouver des boîtes de masques autour de 10€ début septembre, le prix moyen dans les grandes surfaces était toujours de 25€ début septembre (source : a3distrib & Éditions Dauvers).

Intermarché & Cora font sauter un verrou, E.Leclerc double la mise

Cette semaine, la prudence des enseignes sur le seuil de revente à perte s’est envolée. Intermarché & Netto ont annoncé mardi vouloir vendre à 9,95€ la boîte de 50 masque, un « prix coutant » selon l’enseigne. Cora leur a emboité le pas au même prix, avec un bonus de 3 figurines Angry Birds offertes, mais c’est bien E.Leclerc qui a marqué le coup.

A partir d’aujourd’hui, la boîte de 50 masques sera proposée dans tous les drives & hypermarchés E.Leclerc au prix de 4,95€, soit moins de 10 centimes le masque. Un prix jamais vu au niveau national pour une enseigne de la grande distribution, qui met à mal les annonces de début de semaines de ses concurrents. Ce matin, Auchan proposait encore des masques à 25€ (sur son site de Drive), un prix encore normal la semaine dernière mais délirant aujourd’hui.

Je l’avais prédit et promis. Les centres E.Leclerc baissent le prix des masques au fur et à mesure qu’ils peuvent s’approvisionner moins cher.

Michel-Édouard Leclerc, sur son blog

Un prix lui aussi annoncé prix coûtant, qui risque de dérouter les consommateurs au vu des très fortes baisses ces dernières semaines. Comment en effet leur expliquer que le prix puisse être divisé par 5 en moins d’un mois ? La notion du prix coûtant et du seuil de revente à perte semble différente selon chaque acteur, mais peu de monde devrait s’en offusquer, au vu des longs débats sur le coût de l’équipement en masques pour les ménages.




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre

*