Confinement: les tops et les flops des enseignes chez les 18-35ans

ecommerce-2607114_1920

Avec le confinement, l’impact sur le commerce est très fort, à la hausse ou à la baisse. Certains secteurs sont florissants pendant que d’autres attendent le déconfinement avec impatience. Sur internet en particulier, les évolutions ont été très marquées, ce circuit se prêtant bien à la distanciation sociale par rapport aux magasins physiques. De fait, dans la grande distribution, le Drive a connu un essor inédit, avec des croissances jusqu’à +99% en S15 (source: Nielsen).

Joko, une application mobile fintech, qui récompense les achats des consommateurs en transformant leurs cartes bancaires en carte de fidélité multi-enseignes, a publié ces derniers jours des chiffres éclairants sur les tendances de ses clients 18-35 ans dans leurs achats. Grâce aux transactions de 100 000 utilisateurs de Joko, nous pouvons donc analyser les enseignes où les jeunes ont dépensé pendant les deux premières semaines du confinement.

La grande distribution caracole en tête

Sans surprise, les enseignes de grande distributions sont à la fête en tête du classement, avec E.Leclerc en tête, suivi de Carrefour, Intermarché puis Système U, dans le même ordre que leurs parts de marché respectives.

Toutefois, les croissances sont beaucoup plus fortes chez Système U ou Intermarché, favorisés par les achats de proximité pendant ce confinement, tout comme Franprix (+49%) ou Spar (+80%) .

Chez les enseignes d’hypermarchés, les croissances sont plus modestes et on ne relève qu’une enseigne en négatif, Cora (-8%), qui ne séduit apparemment pas les 18-35 ans et souffre de ses implantations en périphérie des villes.

Du côté des enseignes discount, les croissances sont fréquentes. Ainsi, Aldi (+21%), Leader Price (+31%) ou Netto (+37%) tirent leurs épingles du jeu, alors que Lidl (+7%) ne semble pas profiter de la crise.

Enfin, les enseignes bio semblent connaître également un bel essor chez les jeunes, avec Biocoop (60ème enseigne à +29%) et Naturalia (97ème à +47%).

 

Tops: le gaming et les pure players en vogue

Sans surprise, les jeux vidéos ont profité du confinement général de la population et en particulier chez les 18-35 ans. Ainsi, dans le haut du classement on retrouve plusieurs grands noms du secteurs avec des croissances phénoménales : Playstation (18ème avec +230%), Nitendo (+606%), Instant Gaming (+422%) Xbox (+168%)…

De plus, dans de nombreux secteurs, les pure players, qui ciblent la tranche la plus jeune de la population, profitent de la fermeture des magasins physiques. Dans l’habillement et l’hygiène-beauté, on notera les très belles performances de Asos (+24%), Shein (+126%), Boohoo (+54%), Birchbox (+96%) ou MyLittleBox (+1296%!). Dans le bricolage, ManoMano (+113%) et BricoPrivé (+89%) s’en sortent également très bien.

Flops: les victimes des fermetures

C’est l’hécatombe pour toutes les enseignes de non-alimentaire touchées par les fermetures depuis mi-mars. Tandis que certaines limitent les dégâts (Habitat à +2%, Fnac à -24%), d’autres n’ont pas pu lutter et les 18-35 ans ont largement délaissé certains grands noms de la distribution: Ikea (-95%), Kiabi (-90%), Zara (-84%), H&M (-73%) Leroy Merlin (-92%), Castorama (-83%), Decathlon (-90%), Yves Rocher (-77%)…

Pour toutes ces enseignes, la reprise sera capitale et il faudra batailler pour faire venir à nouveau en magasin les 18-35 ans, ou en rendant plus attractifs leurs sites e-commerce.

 

Ci-dessous le classement complet, qui peut être également consulté en format PDF.

Crédits Photos:  Pixabay, Joko

Si vous avez repéré une initiative ou actualité qui a sa place sur ce blog, n’hésitez pas à rejoindre notre équipe et profiter de ce temps de confinement pour devenir Réda’Acteur de Marketing PGC! 

Pour tout cela c’est très simple, envoyez nous un message sur les réseaux sociaux ou par mail à contact[@]marketing-pgc.com !




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre

*