Les actions des enseignes pour le reconfinement

farine-supermarché

Alors que la France est reconfinée depuis vendredi dernier, les enseignes de la grande distribution semblent avoir anticipé cette éventualité et se veulent très rassurantes auprès des français, tant au niveau des stocks de nourriture que des actions mises en place pour préserver le tissu économique de notre pays. Retour sur les initiatives marquantes de ces derniers jours.

Tension sur les stocks

Les enseignes de la distribution sont toutes autorisées à rester ouvertes et ont tout de suite remarqué des ventes exceptionnelles à l’approche des annonce d’Emmanuel Macron. A3Distrib, spécialiste de la pige Drive et ecommerce, dévoilait ainsi vendredi derniers les fortes hausses des taux de ruptures sur les pâtes et le papier toilette, deux catégories symboles des « achats de panique » des consommateurs.

Les patrons de la grande conso se sont tout de suite voulu rassurants sur l’état des stocks en magasins, mais la situation s’annonce tout de même compliquée avec des afflux de clients et l’absentéisme des salariés qui risque de peser sur le bon approvisionnement des rayons.

Usines & Supply chains n’ont pas eu de pause depuis le mois de Mars et les mois qui s’annoncent vont être très éprouvants avec déjà des taux d’absentéisme qui s’envolent et mettent tout le système encore plus sous tension

Jean-Baptiste Santoul, Président de Ferrero France

Des actions phares reconduites

Comme lors du premier confinement, certaines enseignes ont tout de suite annoncé des mesures impactantes pour les clients ou les fournisseurs. C’est notamment le cas de Carrefour qui s’engage à bloquer tous ses prix pendant la durée du confinement. Du côté de Système U, le paiement comptant est rétabli pour toutes les PME, décision qui a un impact très fort sur la trésorerie des petits fournisseurs.

Un rappel des mesures sanitaires prises par les enseignes

Afin de rassurer les clients face à la hausse de l’épidémie, les enseignes ont communiqué largement sur toutes les mesures sanitaires mises en place en magasin pour les clients, mais aussi pour leurs employés, notamment dans les entrepôts. Afin de légitimer son protocole sanitaire, Auchan a même fait appel à l’Institut Pasteur de Lille pour établir ces mesures.

Solidarité affichée avec les autres commerces

Alors que de nombreux commerces « non-essentiels » ont fermé, la grande distribution a rapidement annoncé des mesures pour aider les nombreux commerces fermés. Monoprix a rapidement proposé d’héberger dans ses rayons des fleuristes, cordonniers, mais aussi des libraires ou retoucheurs. D’autres enseignes ont également proposé des mesures pour accueillir des libraires en magasin, face à la polémique de la fermeture des librairies.

Toutefois, ces proposition d’ouverture des rayons à des acteurs extérieurs ne seront pas mises en place, le gouvernement ayant annoncé hier la fermeture de tous les rayons non-essentiels dans les grandes surfaces.

Insolite : la grande messe du commerce

Le supermarché, « temple de la consommation » n’a jamais aussi bien porté son nom. Face à l’incapacité de la paroisse de célébrer la messe de la Toussaint dans l’église de Compiègne, c’est un ancien Intermarché qui a accueilli la célébration hier.




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre

*