Chips Marque Repère : à vous de choisir le sel

Chips sans sel

Difficile pour les industriels et les distributeurs d’élaborer les produits qui correspondent le mieux aux consommateurs. L’équilibre est difficile à trouver entre les attentes sociétales (moins d’emballages, de sucre, de sel, d’additifs ou conservateurs…), le prix mais aussi le goût, élément primordial mais bien souvent mis de côté par les marques dans leur communication. Certains comme C’est Qui le Patron?! ont déjoué ce problème en intégrant les « consomm’acteurs » dans l’élaboration du produit de A à Z, mais il est compliqué de répliquer ce modèle pour les marques sans la puissance d’une communauté investie dans le projet.

Dans les sondages d’opinion ou d’intention d’achat, les consommateurs sont toujours très enclins à privilégier le local, les recettes naturelles, le bio, et se déclarent prêts à dépenser plus pour cela. Toutefois, ces intentions ne sont pas forcément converties par des achats en magasin, et c’est d’autant plus difficile sur les « produits plaisir », comme les sodas ou les pâtes à tartiner par exemple.

Marque Repère, la marque des magasins E.Leclerc, a lancé une nouvelle initiative sur le rayon des chips. Trop salées, trop grasses, l’aliment star des apéritifs est très décrié, et les systèmes de notations (Yuka, Nutri-Score, etc) ne mettent pas vraiment en valeur les chips. Afin d’y voir plus clair sur les choix des acheteurs en rayon, Marque Repère va jusqu’en septembre vendre 3 gammes de chips Pom’Lisse avec des taux de sel différents.

Ces trois références seront au même prix et reconnaissables par les couleurs de leurs packs :

  • Pack Rouge avec 1,1g de sel pour 100g (teneur classique dans le rayon)
  • Pack Bleu avec 2 fois moins de sel (0,45g)
  • Pack Vert avec 5 fois moins de sel (0.2g)

Ainsi, chaque client pourra choisir les chips qu’il préfère et voter…en l’achetant. Les équipes de la Scamark, qui créent les MDD de E.Leclerc, auront ainsi des indications bien réelles sur les aspirations de leurs clients par rapport au taux de sel des chips.

Cette initiative rappelle celle d’Intermarché en 2016 avec « Sucre Détox« , des crèmes au chocolat de la MDD Pâturages vendues avec des taux de sucre différents. Ce test avait eu beaucoup de succès avec de 5 à 8 fois plus de volumes qu’habituellement selon l’adhérent responsable de cette opération.

Sur son blog, Michel-Édouard Leclerc indique aussi que le sel n’est pas la seule piste de réflexion sur les chips Pom’Lisse et que « les équipes bossent aussi en parallèle sur les emballages et les indications d’origine« . Si cette initiative porte ses fruits, nulle doute qu’elle sera réitérée sur d’autres rayons dans les mois qui suivent.

Crédits Photos : DQJMM



Il est 1 commentaire

Ajoutez le vôtre

Laisser un commentaire

*